Décès de l'abbé Demard : retour en vidéo sur son investissement pour Champlitte, la Haute-Saône et leur patrimoine

L'abbé Jean-Christophe Demard nous a quitté ce mercredi 17 janvier. Passionné d'histoire et du patrimoine haut-saônois, il aimait parler des traditions de son pays.

L'abbé Jean-Christophe Demard était régulièrement intervenu sur nos antennes, pour éclairer nos équipes et nos téléspectateurs de son savoir sur les traditions haut-saônoises. Ici, en 2015, il nous avait parlé des origines de la cancoillote.
L'abbé Jean-Christophe Demard était régulièrement intervenu sur nos antennes, pour éclairer nos équipes et nos téléspectateurs de son savoir sur les traditions haut-saônoises. Ici, en 2015, il nous avait parlé des origines de la cancoillote. © Denis Colle / France Télévisions

Sa profonde connaissance de l’Histoire haut-saônoise lui avait valu la légion d’honneur en 2013. L’abbé Jean-Christophe Demard, historien et gardien des traditions de son pays, nous a quitté le mercredi 17 février, à l’âge de 81 ans.

Né à Gray en Haute-Saône le 6 juin 1939, l’historien s’était engagé dans l’Eglise, après son bac et 19 mois passés en Algérie pendant la guerre. Il avait été ordonné en 1966 à Besançon. Nommé d’abord à Luxeuil, il avait découvert que des haut-saônois s’était exilé au Mexique à partir de 1833, après que les vignes dont ils vivaient aient été ravagées par une maladie. Il était alors parti en mission au Mexique, en 1969, et avait retrouvé la trace de leurs descendants, dont certains parlaient encore un patois haut-saônois. Depuis, il avait œuvré à l’amitié franco-mexicaine, notamment au jumelage de Champlitte avec la ville de Martínez de la Torre à Veracruz au Mexique. En 2013 encore, il s’était adressé à nos équipes, alors que le Mexique avait été dévasté par une tempête, et qu’un élan de solidarité s’était organisé en Haute-Saône.

- Sujet d'archives : Champlitte. solidarité avec la ville jumelée du Mexique 18.09.2013 -

Mais l'homme était aussi connu pour ses deux autres passions : l'Histoire, et les traditions haut-saônoises. Ainsi, il avait passé un doctorat en Histoire en 1980, et avait écrit de nombreux livres. En 2015, lors de l'une de ses toutes dernières apparition sur notre chaîne, avant la maladie, il nous avait d'ailleurs raconté celle des vignobles de Champlitte.

- Sujet d'archives : les origines du vignoble de Champlitte, diffusé le 21 septembre 2015 -

Cette même année, il nous avait conté pour la dernière fois l'histoire de la cancoillote, et de son ingrédient unique : le metton. C'était en décembre. 

-Sujet d'archives : la fabrication du metton pour confectionner la cancoillote, diffusé le 23 décembre 2015-

 

Enfin, l'abbé Jean-Christophe Demard était aussi reconnu pour avoir sauvé le musée Champlitte, fondé par son père. Une institution, dont l'histoire avait été retracée par nos journalistes en 2007, à l'occasion des 50 ans du musée. 

- Sujet d'archive : les 50 ans du musée de Champlitte, diffusé le 17 Mai 2007 -

 

L'abbé Jean-Christophe Demard manquera à ceux qui le connaissaient. Ce mercredi 17 février, après l'annonce de sa disparition, le président du département, Yves Krattinger, a réagit : "la Haute-Saône est en deuil."

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets