Dijon : en attendant la réouverture des restaurants, les chefs proposent des plats à emporter

De plus en plus de restaurants proposent des plats ou des menus à emporter. Une façon de garder le lien avec leurs clients ... Mais surtout, pour beaucoup, un moyen de "sauver les meubles" en attendant l'autorisation de rouvrir.

À Dijon, les restaurants se mettent au drive... en espérant accueillir leurs clients au plus vite
À Dijon, les restaurants se mettent au drive... en espérant accueillir leurs clients au plus vite © France 3 Bourgogne
Ils sont passés de l’assiette à la barquette. Depuis le 16 mars dernier, les restaurateurs ont été contraints de fermer leurs enseignes. Mais pendant le confinement, nombreux sont ceux qui ont instauré des systèmes de drive ou de livraison.

Renouer les liens avec les clients


Alors que les restaurants sont toujours fermés, le déconfinement progressif permet tout de même aux clients de se déplacer afin de venir récupérer des mets. Sur place, les clients ne s'éternisent pas. Surtout, les désormais incontournables gestes barrières sont scrupuleusement respectés.

Dans son restaurant crêperie du quartier Montchapet à Dijon, Joann Cerceuil est de retour en cuisine depuis bientôt un mois. Le midi et le soir, le jeune chef propose des menus à emporter. "C'est une totale réadaptation, les clients on les voit différemment, mais ils sont au rendez-vous, donc on est content" explique-t-il.

Un plaisir de retrouver les clients que partage Corinne Clairgironnet, gérante de " La Brasserie du Marais ". Pour elle et malgré une situation financière compliquée, cela reste le plus important : "Ce n'est pas en faisant quelques plats à emporter qu’on va gagner notre vie ni rattraper ce que l’on a en retard... Mais la raison numéro 1 et je pense que c’est très important, c’est de garder le lien social avec les clients".

Un lien que les restaurateurs parviennent à faire vivre sur les réseaux sociaux. Plusieurs fois par semaine, ils y publient les cartes et menus proposés. 
 
Chemin faisant, certains se sont pris au jeu. Chef du restaurant "L'Essentiel", Richard Bernigaud sert 250 clients chaque semaine. Il a décidé d'élargir son offre :"Je me suis dis qu’on allait proposer une nouvelle formule chaque semaine en restant sur des produits de saison et en faisant travailler au maximum nos producteurs. Au final, je trouve que c’est une belle chaîne qui continue." 
 
Mais tous les restaurateurs l'assurent, ces mesures restent provisoires et dureront tant qu'ils ne seront pas autorisés à rouvrir leur établissement. Et quand le jour viendra, permission rimera avec libération.


Découvrez le reportage d'Anne Berger, Rodolphe Augier et Valérie Jonnet :
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société gastronomie culture
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter