• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les Auxons : des poules et des hommes

© France 3
© France 3

En juin dernier a été inauguré un poulailler pas comme les autres. À l'intérieur de la caquetterie auxoise, dix poules pondent pour 11 familles : c'est un poulailler partagé. Mais pas seulement... c'est aussi un lieu de rencontres et d'échanges dans un village de 2571 habitants.

Par Fabienne Le Moing

Au fond du parc du Château des Auxons (pas évident à trouver !) trône désormais un poulailler construit par une poignée de bénévoles motivés.
Ils ont récupéré du matériel à droite à gauche, ils ont passé quelques samedis à travailler et le résultat est là : coût du projet 1000 euros dont la moitié a été prise en charge par le Sybert, qui a approuvé le projet.

Le poulailler totalement grillagé abrite aujourd'hui 10 poules mais Sébastien Nedez à l'origine de l'idée espère acheter 2 poules par an, peut-être même des poussins, un coq...
Le poulailler d'une centaine de mètres carrés a été prévu pour accueillir jusque 30 poules.

Dans ce lieu communautaire, chaque famille adhérente vient ramasser la ponte du jour, tous les 11 jours. En moyenne 8 oeufs... plus pour les plus chanceux.

Une fois par mois est organisé un apéro pour faire le point et parler du futur.
 
Les Auxons : une caquetterie toute neuve
Un lieu de partage et d'échanges.


L'adhésion est de 15 euros par an. C'est ouvert à tous à condition que les règles soient respectées. À chaque cueillette, le bénéficiaire doit vérifier que les poules sont en bonne santé, ont de quoi manger et il se doit de nettoyer les lieux pour le bien-être des poulettes.

Sébastien Nevez n'est pas peu fier de la Caquetterie. Il a remis du lien entre les habitants. 
 

Quelques adhérents caquetiers

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus