4.300 km sur une jambe : Guy Amalfitano, l’homme “kangourou” sillonne la France pour aider des associations

On pourrait le définir comme “coureur de fonds”. Fonds avec un S. Ce sportif au grand cœur est parti le 17 mars 2023 de son village des Pyrénées-Atlantiques, le voici en Bourgogne-Franche-Comté. Rencontre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Un marathon par jour. Pendant 100 jours ! Ce vendredi 19 mai, Guy et ses béquilles ont foulé le bitume dès 6 heures du matin. Départ d’Héricourt en Haute-Saône en direction de Baume-les-Dames dans le Doubs. Le moral est bon, la météo aussi. Rythme de ce marcheur unijambiste: 6 km/h ! 

“Le défi physique sert à attirer l’attention, mais ce n’est pas le plus important pour moi. C’est ce qu’il y a derrière, mobiliser les gens, fédérer, rencontrer, échanger à chaque arrivée d’étape” confie Guy Amalfitano interviewé par notre journaliste Violette Patoz.

C’est l’heure de la pause sur le parcours. La 64e étape du périple. Quand on lui demande comment il tient le rythme physiquement : 

Il y a les rencontres au bord des routes, les gens m’encouragent sur le parcours, et en fait, je me nourris de cela.

Guy Amalfitano

Guy Amalfitano, amputé à 17 ans d’une jambe après un cancer

À 17 ans, Guy Amalfitano, déjà très sportif, a été atteint d’un ostéosarcome, une tumeur cancéreuse.  À 17 ans, on lui coupe donc une jambe, celle qui l’a emmené si haut dans les épreuves de saut à la perche où il a notamment été champion des Pyrénées-Atlantiques. Guy ne met pas une croix sur le sport. Il continue à vivre.

Suite à un accident de ski, j'ai fait le point sur ma vie. Je me suis dit que ça serait bien de penser aux autres. Je me suis lancé dans des périples humanitaires. Je trouve que la course à pied est un excellent moyen de communication.

Guy Amalfitano

Les défis sportifs s'enchaînent. Guy Amalfitano s’est fait connaître grâce à ses Marathons de l’espoir en 2011 et 2013, sa participation à la verticale de la Tour Eiffel en 2015 et plus récemment en 2017 sa traversée de l’espoir au Canada, sur les traces de Terry Fox. Une aventure qui lui a permis de pulvériser le record du monde en parcourant 7128 km en 173 jours et en récoltant 10 000 dollars de dons. 

En 2011 et 2014, il a déjà parcouru la France pour la Ligue contre le Cancer et la recherche. Plus de 120.000 euros ont été récoltés.

Le 25 février 2019, celui que l’on appelle désormais « Le Kangourou » a été nommé Chevalier de la légion d’honneur pour toutes les actions qu’il a menées.

100 jours, 43 étapes à travers la France

Durant 100 jours pour son défi L’Ultra Run France Tour 2023, Guy Amafaltino va traverser 12 régions, au rythme de 43 km par jour. Il sera à Besançon le 20 mai, Dole le 21 mai. Puis, cap vers la Bourgogne avec un passage par Pouilly sur Saône le 22 mai, Chagny le 23 mai et enfin par Mâcon le 25 mai.

L’homme “kangourou” compte bien homologuer le record du monde de la plus longue distance parcourue sur une jambe en 100 jours consécutifs.   

Le défi est sportif, mais aussi logistique.  Un simple camping-car suit Guy un simple camping-car qui suit Guy tout au long de son périple conduit par des chauffeurs bénévoles. Pour chaque région, une association a été identifiée afin d’accompagner Guy et l’accueillir au mieux dans les villes traversées tout au long de son périple. L’engin est conduit par des chauffeurs bénévoles. 

Suivre le parcours de Guy Amalfitano

Pour servir des bonnes causes

En Bourgogne-Franche-Comté, c’est l'association “Un Bracelet Contre Le Cancer” qui va bénéficier des fonds récoltés par le coureur. “Le défi de Guy est incroyable, on a contacté les mairies pour qu’elles lui réservent le meilleur accueil tout au long de son parcours. Guy récolte des fonds via son site internet et des tee-shirts ou peluches kangourou qu’il vend sur les arrivées d'étape” confie Annabelle Mardele, présidente de l’association “Un bracelet contre le cancer”. Cette association qui existe depuis 10 ans maintenant vend des bracelets à l’occasion d’Octobre Rose notamment. Les bénéfices sont reversés à Oncodoubs, la ligue contre le cancer, les hôpitaux ou des malades qui ont besoin d’un coup de pouce.

Faire un don en ligne

La cagnotte de l'Ultra Run France Tour 2023 de Guy Amafaltino