Cet article date de plus de 6 ans

L'abandon de l'écotaxe ne menace pas la future ligne de bus express du Grand Besançon

Ségolène Royal l'a annoncé la semaine dernière: l'écotaxe sur les poids lourds est suspendue... Alors que son application était attendue pour l'an prochain. Une mauvaise nouvelle pour les projets qui espéraient en bénéficier. Mais pour le Grand Besançon pas question d'abandonner le futur bus express
Panneau Bus Grand Besançon
Panneau Bus Grand Besançon © France 3 Franche-Comté
Depuis le campus de la Bouloie à Besançon, la future ligne de bus doit permettre de rejoindre la gare Viotte en 12 à 15 minutes. Une ligne express de 7 km, dont 4 doivent être conçus tout spécialement. Les travaux doivent commencer l'an prochain avenue Léo Lagrange. Et à en croire les représentants du grand Besançon, ils auront lieu, avec ou sans les recettes promises par la désormais défunte écotaxe.

La subvention de l'Etat aurait permis de financer le "superflu" 

Sur les 10 millions que coûtera le chantier, l'argent de l'Etat aurait, en fait, permis de financer le superflu, comme les travaux d'embellissement de la ligne ou l'installation de distributeurs de tickets dans chaque station. Rien de fondamental pour le Grand Besançon. Rien, en tous cas, qui puisse empêcher la ligne Viotte-Campus d'être opérationnelle au deuxième semestre 2016.
durée de la vidéo: 01 min 01
L'abandon de l'écotaxe ne menace pas la future ligne de bus express du Grand Besançon

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports ecotaxe environnement