• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Un ancien Bisontin condamné à deux mois de prison ferme pour avoir torturé un chiot

Image d'archives / © maxppp
Image d'archives / © maxppp

Le trentenaire avait tenté de pendre l'animal, puis de lui faire ingurgiter de force des médicaments, avant de le tuer à coups de pierre sur le crâne.

Par avec AFP

L'homme toujours recherché

Le tribunal de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a condamné cet ancien habitant de Besançon à deux mois de prison ferme. Il avait tué son chien après de nombreuses maltraitances.

La justice avait été saisie de l'affaire pour "sévices graves ou actes de cruauté sur un animal domestique".

L'homme ne s'est pas présenté à l'audience. Il n'avait pas d'avocat pour le représenter. Il est toujours recherché.

Le chiot retrouvé mort à Besançon

Les faits se sont déroulés entre novembre 2011 et janvier 2012 à Besançon où l'homme habitait avant de s'installer à Ustarritz (Pyrénées-Atlantiques).

Des colocataires du propriétaire du chien avaient été témoins de sévices infligés à l'animal et l'avaient signalé. A la suite de ces dénonciations, le chiot a été retrouvé mort dans des taillis.

Tué à coups de pierre sur le crâne

La prison ferme a été prononcée "au vu de ses antécédents" : "Cet homme d'une trentaine d'années possède un casier judiciaire pour vols et violences sur personnes", a indiqué l'avocate de la SPA de Besançon. "La sévérité de la sanction s'explique également par l'importance des actes de cruauté infligés à ce chiot acheté sur le site Leboncoin", a-t-elle ajouté.

Selon l'avocate, l'homme avait administré à l'animal coups de pied et coups de poing. Il avait ensuite essayé de l'abandonner, de le pendre, de lui faire ingurgiter de force des médicaments, avant de le tuer à coups de pierre sur le crâne. Une interdiction de posséder un animal a été prononcée au titre de peine complémentaire.

Sur le même sujet

Sainte-Catherine : recette des petits cochons en pain d'épices

Les + Lus