La planète découverte porte le doux nom de "CFBDSIR2149". On a demandé à Céline Roylé, astronome bisontine ayant participé à sa découverte, de nous raconter cette histoire.

Des astronomes ont identifié un corps qui est très probablement une planète sans étoile, errant dans l’espace. Il s’agit du cas le plus intéressant de planète errante et, de plus, il s’agit de l’objet de ce type le plus proche du système solaire, éloigné d’environ 100 années-lumière.

Sa proximité relative et l’absence d’étoile brillante dans ses environs ont permis à l’équipe d’étudier son atmosphère de manière très détaillée. Cet objet a également permis aux astronomes d’avoir « un premier regard » sur les exoplanètes qu’il sera possible de photographier autour d’étoiles autres que notre Soleil avec les futurs instruments.

Les planètes errantes sont des objets de masse planétaire vagabondant dans l'espace sans aucun lien avec une étoile. Des exemples possibles d'objets de ce type ont été découverts précédemment, mais sans pouvoir connaître leur âge, il n'était pas possible de savoir s'il s'agissait de planètes ou de naines brunes – des étoiles ratées qui n'ont pas assez de masse pour déclencher les réactions qui font briller les étoiles.

Mais les astronomes viennent de découvrir un objet nommé CFBDSIR2149, qui semble faire partie d'un courant de jeunes étoiles proches connu sous le nom de groupe stellaire en mouvement AB Doradus. 

Intervenante: Céline Roylé Astronome, Observatoire des sciences de l'univers de Besançon