Le collectif de parents « Cantines en colère » saisit le tribunal administratif de Besançon

© SALESSE Florian/MaxPPP
© SALESSE Florian/MaxPPP

Le collectif de parents « Cantines en colère » saisit le tribunal administratif de Besançon et appelle à un rassemblement ce vendredi, suivi d’un pique-nique sur l’esplanade des Droits de l’Homme, devant le service éducation de la mairie de Besançon. Explications. 

Par S.R

"Mardi 20 août 2019, à 12 jours de la rentrée des classes, la mairie de Besançon a procédé à l’envoi de courriers pour signifier à plusieurs parents le refus d’accès à la cantine pour leurs enfants qui pour la plupart fréquentaient l’accueil périscolaire du midi l’année dernièr" rappelle le communiqué des parents en colère. Ces derniers ont créé un collectif baptisé « Cantines en colère » et déposent des recours ce vendredi 6 septembre, au tribunal administratif de Besançon. Les parents sont appelés à se rassembler à 11h.

400 enfants seraient sans cantine à cette rentrée 2019, selon le collectif bisontin.

Les parents ont été reçus par une délégation de la mairie mardi 3 septembre. "Le collectif s’est vu expliquer toutes les contraintes auxquelles doit faire face la mairie : manque de place dans les cantines, manque d’encadrement, manque de capacité de la cuisine centrale..." expliquent les parents d'enfants scolarisés dans les écoles Bruyères, Velotte et de La Butte.

"Pour ces enfants, ce sont des dossiers qui avaient été déposés dans les délais, et des enfants accueillis l'an passé qui ne le sont plus. L'incompréhension est forte, le sentiment d'injustice aussi" dénonce Julie Chettouh, à l'origine entre-autres du collectif « Cantines en colère ».

"Ce mercredi 4 septembre, la municipalité, par l’intermédiaire de la personne en charge du périscolaire, a finalement appelé les parents présents à la réunion pour proposer des places à la cantine scolaire pour 2, 3 ou 4 jours" ajoute-t-il en rappelant que la Ville de Besançon a déjà été condamnée en 2017 par le Tribunal administratif de Besançon, décision confirmée en appel par la Cour d’appel administrative de Nancy le 5 février 2019. La ville a porté le dossier devant le Conseil d’état.

Revoir notre reportage :
Besançon : des enfants refusés à la cantine
A Besançon, des enfants ont été refusés à une semaine de la rentrée de la cantine. La ville explique avoir pris en compte le contexte familial pour motiver ses refus. Faute de places, 500 enfants sont toujours sur liste d'attente. Reportage L.Ducrozet, L.Brocard avec des parents d'élèves et Claudine Caulet responsable restauration scolaire à la ville

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus