• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : Enceinte de trois mois, son compagnon la frappe et la menace de mort

En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son compagnon. / © SALESSE Florian - maxPPP
En France, une femme meurt tous les 3 jours sous les coups de son compagnon. / © SALESSE Florian - maxPPP

Une jeune femme de 20 ans a porté plainte mardi 9 juillet au commissariat de Besançon (Doubs). Elle venait d'être frappée violement par son compagnon. L'homme est en garde à vue. 

Par S.C

Les faits se sont produits vers 18h30 dans un appartement de la rue de Chalezeule dans le quartier des Clairs-Soleils. Le couple s'était disputé dans l'après-midi. Selon les enquêteurs, la femme a voulu partir en préparant ses affaires. Elle a dit aux policiers avoir été frappée, d'une gifle, puis des coups dans le ventre alors qu'elle est enceinte de trois mois. L'homme aurait menacé de mort la victime disant vouloir la tuer avec une arme explique la police. 

La jeune femme a réussi à s'échapper et s'est rendue aussitôt au commissariat pour déposer plainte. "La jeune femme de 20 ans a confié avoir déjà été battue par son compagnon mais n'avoir jamais déposé plainte" explique Charly Kmyta, commissaire à Besançon. 

La victime a été prise en charge par les services de police puis orientée vers un médecin légiste qui définira ses blessures et le nombre de jours d'ITT (Interruption temporaire de travail). La jeune femme a été orientée également vers le CHU de Besançon et les associations de victimes indique le commissaire.

Le suspect a été interpellé très vite à 20h30 à son domicile. Aucune arme n'a pour l'instant été retrouvée. L'homme était très connu des services de police-justice. Il doit être jugé cet été devant le tribunal correctionnel pour conduite sous l'emprise de stupéfiants. Sa garde à vue peut durer jusqu'à 48 heures. L'homme sera ensuite déféré au parquet et le juge des libertés et de la détention décidera de son placement ou non en détention provisoire.

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint.  Depuis le 1er janvier 2019, 76 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint, selon un décompte établi mardi soir par le collectif "Féminicides par compagnon ou ex".

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus