Besançon : le livre « Les rues de Besançon » d’Eveline Toillon est paru, il est réédité pour la 4ème fois

Eveline Toillon est une "Bisontine d’adoption" mais elle connait l’histoire de la ville comme personne et sait la faire aimer. Elle publie une réédition revue et enrichie de son ouvrage "Les Rues de Besançon", son grand succès de librairie. 1138 noms au programme !
Eveline Toillon à son poste de travail, juillet 2021
Eveline Toillon à son poste de travail, juillet 2021 © Eveline Toillon

Elle a eu un coup de foudre pour Besançon quand son mari y a été muté pour raisons professionnelles il y a plus de 40 ans et cet émerveillement dure toujours. Cet amour passionné l’a conduite dans le passé, à la recherche de ses habitants depuis longtemps disparus, connus ou non, d’anecdotes, de grandes dates, de petites aussi, bref, de la vie qui se déroulait chez nous il y a longtemps. Elle se promène à travers les siècles comme dans une résidence secondaire dont elle connaitrait toutes les pièces, les jardins, même les caves et les greniers. Elle est chez elle dans cette histoire qui a modelé la capitale franc-comtoise.

Pourtant, elle n’a pas fait d’études d’histoire et se revendique autodidacte. Elle, elle a suivi des études de droit et de lettres, dans son Algérie natale. Et quand son père, habitant Reims, s’était lancé dans un livre sur l’histoire des rues de la capitale champenoise, elle lui avait déjà donné un coup de main.

C’est ainsi que l’idée a germé pour Besançon. Elle a fait alors cette proposition à l’éditeur bisontin, Louis Cêtre. C’était en 1980. Son premier livre, « Les rues de Besançon », sort en 1984, après plusieurs années de travail acharné. Elle raconte : « J’ai travaillé dans les locaux de la mairie, ils m’ont ouvert leurs archives. Ils m’ont fait confiance. J’ai été accueillie à bras ouverts. Très chaleureusement. Je ne les remercierai jamais assez. » Depuis, ce livre est régulièrement réédité et dès qu’une centaine de nouveaux noms de rues fait son apparition, créée par la commission ad hoc, nouveau bouquin ! Et les nouvelles éditions s’enchainent, en 1989, 2008 et cette année encore le livre s’enrichit.

Ce livre est très utile aux étudiants en histoire : Eveline Toillon propose un tableau historique avec les noms anciens et nouveaux, de cette façon, on ne perd pas son chemin dans les archives… Par exemple, l’actuelle Place de la Révolution, connue aussi comme Place du Marché, a eu plusieurs noms au cours des siècles. Elle a même été nommée Place Labourey, du nom d’un criminel qui habitait ce lieu et fut exécuté en 1618 devant sa maison qui, elle, fût rasée…

« Les rues de Besançon » : 1138 !

Eveline Toillon a ajouté 131 nouveaux noms de rues dans cette réédition. Aujourd’hui, la ville compte 1138 noms de rues dont… certaines avec des noms de femmes ! Si !

C’est la grande nouveauté de cette nouvelle édition. L’historienne raconte : « De 1911 à 1967, seulement 4 rues portaient des noms de femmes, dont la rue Colette baptisée du nom de l’écrivain en 1953. »

Le rythme s’est accéléré : 30 rues portant des noms de femmes ajoutés en 2008 ; 38 en 2012 ; 49 en 2014 et même 58 en 2020. Les membres de la commission des noms de rues ont su faire preuve d’imagination et donné beaucoup de travail à l’historienne : « Ils nous ont sorti des noms de femmes qu’on ne connaissait pas et pour lesquelles j’ai dû faire des recherches importantes pour pouvoir en parler. »

Yvonne Grappin est, par exemple, la première femme conseillère générale du Doubs ou Clarisse Vigoureux une  adepte de Charles Fourier, le philosophe né à Besançon…

Eveline Toillon sait aussi anticiper : elle consacre un paragraphe à Paulette Guinchard, ancienne députée et secrétaire d’Etat aux personnes âgées, décédée le 4 mars 2021. Ancienne adjointe et ancienne conseillère régionale, elle n’a pas encore de rue portant son nom mais la mairie en a le projet. Eveline Toillon raconte : « Compte tenu de son parcours et de sa personnalité, je voulais parler d’elle. Il fallait lui rendre hommage. »

Une conteuse hors paire

Elle compte maintenant 15 livres à son actif, des livres d’histoire locale, bien évidemment, mais aussi 2 policiers ! Elle écrit, elle donne des conférences, fait des visites guidées. Elle conduit son auditoire ou son lecteur au fil des siècles, à la rencontre de personnages qui ont marqué leur temps, célèbres ou non, parce que, selon Eveline Toillon : « La petite histoire explique tellement de choses. »

C’est une charmante vieille dame, toujours tirée à 4 épingles, élégante, et toujours très alerte à travers les rues de sa ville chérie ; à 87 ans elle nous livre les secrets de de cet esprit toujours en éveil : « Oui, ça tourne encore bien dans ma tête. Le secret ? C’est la curiosité ! Et je suis curieuse de tout ! »

« Les Rues de Besançon » Eveline Toillon Aux Editions Cêtre, 12 euros

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire culture littérature livres