• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : le musée de la Résistance lance une collecte d'objets témoins de la seconde guerre mondiale

Des soldats de la seconde guerre mondiale sur le front des Ardennes / © MEDIA DRUM WORLD/MAXPPP
Des soldats de la seconde guerre mondiale sur le front des Ardennes / © MEDIA DRUM WORLD/MAXPPP

Le temps presse. Le musée bisontin cherche des objets souvenirs qui dorment encore au fond des greniers ou dans vos familles. Des objets véritables trésors de cette guerre qui fit 60 millions de morts. 

Par Sophie Courageot

De la petite histoire à la Grande Histoire : la collecte d’archives, d’objets, de photographies et de témoignages artistiques est à l’origine de la création du Musée de la Résistance et de la Déportation en 1971 par Denise Lorach, ancienne déportée. Aujourd’hui, à l’aube de l’ouverture d’un musée entièrement repensé et rénové prévue en 2022 à la Citadelle de Besançon, le Musée de la Résistance et de la Déportation fait appel aux particuliers pour collecter, et conserver, leurs objets-témoins de la Seconde Guerre mondiale.

Le temps presse, les témoins disparaissent, cette période de notre histoire s’éloigne des plus jeunes, les archives et les objets se dégradent dans les caves et les greniers. Or, ce patrimoine intime et familial enrichit notre patrimoine commun. Cette « Grande Collecte » permettra ainsi de faire évoluer la recherche historique, tout en mettant en lumière la réalité des parcours individuels.
 

A la recherche d'objets de la vie quotidienne à l'art concentrationnaire


Le Musée de la Résistance et de la Déportation recherche des éléments illustratifs du nazisme, de la persécution et la déportation des Juifs, des débuts de la Résistance (activités de renseignement et actions), de la vie quotidienne durant la Seconde Guerre mondiale en Franche-Comté, et de l’histoire de la citadelle de 1939 à 1948. Le musée cible également tout ce qui témoigne des interactions franco-suisses durant l’Occupation (passages de frontière et sauvetages).

Enfin, conservant et valorisant de nombreux témoignages de l’art concentrationnaire, le musée souhaite étoffer encore ses riches collections de peintures, dessins, sculptures réalisés en prison, en camp d’internement ou en camp de concentration.

Vous avez un objet qui peut intéresser le musée de la Résistance ? 


Toute personne désireuse de voir ce patrimoine conservé et valorisé, est invitée à se rapprocher du Musée de la Résistance et de la Déportation de Besançon. Vous pouvez contacter : 
Les collections du Musée de la Résistance et de la Déportation, sans cesse enrichies par des dons et des acquisitions, comptent à l’heure actuelle 120 000 pièces, parmi lesquelles 500 oeuvres dites "d'art concentrationnaire", 15 000 photographies, 500 affiches, 10 000 pièces d'archives et 2 500 objets.

Sur le même sujet

Côte-d'Or : le ministre de l'Agriculture ouvre le dialogue

Les + Lus