Besançon : le projet de fusion de deux collèges de Planoise ne passe toujours pas

Des parents d'élèves et des enseignants des établissements Voltaire et Diderot ont manifesté ce mercredi devant le Conseil départemental  du Doubs. 

Ils ont bravé le froid et la neige pour dire leur colère devant les grilles du Conseil départemental du Doubs. Ce jeudi à Besançon, une trentaine de parents d'élèves et d'enseignants étaient rassemblés sous les parapluies pour dire non à la fusion des collèges Diderot et Voltaire, tous deux situés dans le quartier populaire de Planoise.

Une délégation de douze personnes a été entendue dans l'après-midi. 

Pour rappel, un projet préconisait de regrouper d'un côté les élèves de 6e et de 5e des deux établissements, de l'autre ceux des classes de 3e et de 4e. Objectif : améliorer la mixité sociale.

"Une ineptie" pour Nathalie Faivre, syndicaliste au Snes-FSU. Selon les manifestants, on ne règlera pas le problème de non-mixité sans s'attaquer à la sectorisation dans son ensemble. 

Face à la fronde (une pétition a notamment rassemblé près de 1 500 signatures), l'Education nationale avait suspendu son projet. Mais pour les parents d'élèves et les enseignants, pas question de baisser la garde : d'autres actions seront envisagées s'ils ne sont pas entendus.