Besançon : quelle solution pour les écoliers privés de cantine ?

Depuis la rentrée, 480 enfants se sont vus refuser leur inscription au service de restauration scolaire à Besançon, souvent pour des dossies rendus après la date butoir. Une application stricte du réglement qui crée de véritables situations de crise pour les familles concernées.

A Besançon, 4500 enfants mangent à la cantine soit la moitié des écoliers. Le chiffre a été revu à la hausse depuis la réforme des ryhtmes scolaires en 2014 et l'allongement de la pause méridienne. Du coup, la ville ne peut plus répondre à toutes les demandes et depuis septembre, environ 480 enfants sont privés de cantine. 

Pourtant la loi "Egalité et citoyenneté" du 27 janvier 2017 oblige les communes à accepter tous les enfants sans discrimination aucune. Une législation cependant difficile à appliquer selon le service de restauration scolaire de la ville qui évoque le taux d'encadrement nécessaire en cas d'effectifs supplémentaires (10 animateurs vont venir renforcer les rangs dans les deux prochaines semaines), la capacité de la pourtant toute récente cuisine centrale (déjà trop petite) et la capaicité d'accueil des locaux des différentes écoles. Si la situation est complexe, elle n'en suscite pas moins la colère de la fédération des parents d'élèves et des familles, qui s'accomodent comme elles peuvent de ce refus.  
A Besançon, deux d'entre elles ont saisi le tribunal administratif. 

durée de la vidéo: 02 min 19
Ecoliers bisontins privés de cantine !


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter