• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : une rentrée scolaire avec des classes de CE1 dédoublées

Des classes de CE1 dédoublées en cette rentrée scolaire 2018 dans les réseaux d'éducation prioritaires. / © France 3 Franche-Comté : David Martin
Des classes de CE1 dédoublées en cette rentrée scolaire 2018 dans les réseaux d'éducation prioritaires. / © France 3 Franche-Comté : David Martin

C'est l'une des nouveautés de la rentrée 2018. A Besançon ce matin, les classes de CE1 sont dédoublées comme dans toutes les zones de réseau d'éducation prioritaire. C'est le cas à l'école Champagne dans le quartier Planoise. 

Par Sophie Courageot

Une rentrée sans pleurs. Et avec un effectif de 10 à 15 élèves en CP, comme en CE1.

A l'école Champagne à Besançon, le niveau de CP avait bénéficié du dédoublement du nombre d'élèves l'an dernier. En cette rentrée 2018, c'est au autour des CE1 de passer à des effectifs allégés pour le plus grand bonheur des enseignants qui peuvent consacrer du temps à chaque enfant.

Pour Jean-Marie Renault, inspecteur d'académie, le bilan de ces classes est positif. Pour l'apprentissage de la lecture notamment. Selon lui les élèves scolarisés en CP dédoublé ont gagné quasi deux mois sur l'apprentissage de la lecture
 
Besançon : classes de CE1 dédoublées à l'école Champagne
Avec des parents d'élèves Jean-Marie Renault Inspecteur d'académie Reportage F.Menestret, D.Martin.
 

"On a plein d'espoirs, sur le langage, sur la manipulation... cela va nous laisser des perspectives de pédagogie aménagée avec nos élèves. On va pouvoir prendre le temps, s'adapter au parcours de chacun" explique une enseignante qui va tester cette année la classe de CE1 avec une dizaine d'élèves seulement. 

Dans l'Académie de Besançon, on compte en cette rentrée 150 classes dédoublées en CP et CE1, une centaine de plus que l'an dernier. 
 

Une promesse de campagne d'Emmanuel Macron 


Au niveau national, après les classes de CP de REP+ (réseaux d'éducation prioritaire renforcés) l'année dernière, c'est au tour des CP de REP (réseaux d'éducation prioritaire) de voir leur nombre d'élèves ramenés à une douzaine, contre plus d'une vingtaine en règle générale.

Certaines classes de CE1 de REP+ et REP vont aussi être dédoublées dès cette rentrée avant une généralisation l'année prochaine. Le dispositif est plébiscité par la plupart des enseignants mais il y a un bémol : dans certaines villes, comme Marseille, se pose la question des locaux. Il faut en effet deux salles de classe là où il n'en fallait jusqu'alors qu'une.   


 
© Education Nationale
© Education Nationale

A lire aussi

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus