Besançon : un homme arrêté à Marseille après la découverte du corps calciné à Thise et l'assassinat aux Vaîtes

Un trentenaire a été interpellé vendredi 24 mars à Marseille Il est soupçonné des assassinats d’Abdelkader Mesref tué par balles à Besançon fin février, et d’un jeune homme de 26 ans, dont le corps a été trouvé calciné début mars à Thise, près de Besançon (Doubs).

Depuis fin février, une traque avait été lancée. Elle a peut-être pris fin ce vendredi 24 février à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. Un homme de 30 ans a été arrêté par la police judiciaire de Dijon en lien avec leurs homologues de la police judiciaire de Marseille. Connu des services de police, il est suspecté d’avoir commis deux assassinats, celui d’Abdelkader Mesref tué par balles dans le quartier des Vaîtes à Besançon (Doubs), et celui d’un jeune homme de 26 ans, dont le corps avait été retrouvé calciné à Thise.

L’assassinat des Vaîtes

Le 25 février 2023, à Besançon, un homme a été abattu dans la rue Anne Frank, située dans le quartier des Vaîtes. Il s’agit d’Abdelkader Mesref. L’homme de 51 ans aurait été tué par balles par le passager arrière d'une voiture dans laquelle il se trouvait. L'attaquant aurait ensuite pris la fuite.

Défavorablement connu des services de police, la victime avait été condamnée plusieurs fois à des peines de 3 à 6 ans de prison pour des faits d'association de malfaiteurs. Abdelkader Mesref avait été impliqué dans la libération "d'une extrême violence", à l'aide d'une arme de guerre, d'un détenu qui avait simulé une blessure afin d'être transféré à l'hôpital. Il devait également être jugé dans quelques mois pour racket sur un commerçant du quartier Battant.

S’agissait-il alors d’un règlement de compte ? Peu après l’assassinat, les enquêteurs ont interrogé deux hommes, relâchés après une garde à vue. L’un d’eux était le propriétaire du véhicule, une Peugeot 208, alors prêté à Abdelkader Mesref et dans laquelle il a été tué. Très vite, les enquêteurs ont recherché un homme d’une trentaine d’années, considéré comme le tireur présumé.

Le corps calciné retrouvé à Thise

Jeudi 9 mars, soit quelques jours après l’assassinat des Vaîtes, un corps calciné avait été retrouvé dans le bois de la commune de Thise (Doubs). Il s’agissait d’un homme de 26 ans, dont la disparition avait été signalée par la famille. Il avait été vu pour la dernière fois la veille à Besançon en compagnie d’un jeune homme de 21 ans. Ce dernier demeure depuis introuvable.

Cette disparition inquiétante avait poussé le procureur de la République de Besançon, Etienne Manteaux, à élargir l'enquête sur l'assassinat à des faits de séquestration possible de ce second individu. Le procureur avait expliqué que cette affaire était probablement liée à un trafic de stupéfiants.

Les règlements de compte se sont multipliés ces dernières années à Besançon, notamment dans le quartier de Planoise, théâtre de plusieurs fusillades meurtrières sur fond de guerre de territoire entre revendeurs de drogue.

 

(Avec AFP)

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité