Boxe : “Il y avait Marcel Cerdan et Jeannot”, l’hommage ému de Besançon après la mort de Jean Josselin

Jean Josselin, champion d'Europe de boxe en 1966 et 1969, est décédé dimanche 7 février à l'âge de 81 ans. Le monde du sport, lui rend hommage, son quartier Battant est en deuil. Un registre est ouvert pour les Bisontins.

<p>Jean Josselin, ancien boxeur est mort à 81 ans.</p>
Jean Josselin, ancien boxeur est mort à 81 ans. © France Télévisions

Il tombe une pluie froide, sur le banc du quartier Battant où Jean Josselin avait l’habitude de s’asseoir et de discuter avec les habitants du quartier.

Jean Josselin, ici, c’était Jeannot. Né à Besançon, champion de France en 1965, Jean Josselin avait disputé 117 combats chez les amateurs (114 victoires) et 89 chez les professionnels (66 victoires dont 41 par KO, 16 défaites et 7 nuls).

Retour sur la vie de Jean Josselin

 


Dans sa quête du titre mondial, il avait échoué aux points, après 15 rounds, face au Texan Curtis Cokes, le 28 novembre 1966 au Memorial Auditorium de Dallas. Il avait été accueilli en héros malgré tout à son retour à Besançon.

Dans la rue Battant, Jeannot avait son banc 

Une légende sportive vivante que les habitants de Battant côtoyaient chaque jour. “C’était une figure du quartier, ça fait quelque chose. C’est un grand sportif qui nous quitte. Tous les jours, on se côtoyait, il y avait un bonjour. Je lui réparais ces chaussures gratuitement parce que c’était Jeannot et que ça me faisait plaisir” raconte Yannick Vesin, cordonnier dans le quartier. “Il était très ouvert, très abordable, comme un grand sportif qui se respecte” ajoute-t-il.

D’autres habitants ont le coeur lourd. “Je me souviens, j’allais le voir boxer au Kursaal,  il a bercé ma jeunesse, c’était quand même quelqu’un. Il y avait qu’une seule fédération de boxe à l’époque, il fallait éliminer tous les autres pour aller au titre… Je lui parlais parfois de ces anciens combats, il me disait, ouille, oui, celui-là il faisait mal” raconte un habitant du quartier, comme si c’était hier.

L'hommage du quartier Battant à Jean Josselin


Boumediene n’a pas oublié. Jeannot avait ouvert un bar dans le quartier. “On allait y boire le café, et puis, il avait son banc, il se mettait toujours là, ça m’a touché son décès. Il était humble, simple, il n’était pas tout seul dans le quartier, il racontait des blagues, il chantonnait parfois du Brassens” raconte ce Bisontin. 

Une étoile de la boxe s’est éteinte

Au terme de sa carrière sportive, Jean Josselin avait tenu une grande brasserie à Strasbourg, avant de revenir à Besançon dans les années 1970, où il avait ouvert un café-restaurant, Le Ring, revendu quelques années plus tard.

 

 

Jean Josselin dans son bar en 1999
Jean Josselin dans son bar en 1999

 


Jean Josselin avait récemment contracté la maladie d'Alzheimer et une infection aux poumons. "Il est parti très rapidement. En l'espace de deux jours, son état de santé s'est énormément dégradé", a déclaré son fils Christophe Josselin. "Il était serein, il s'est éteint en douceur". "Jean Josselin faisait partie des grands hommes du noble art", a commenté la Fédération française de boxe dans un communiqué publié sur son site internet. "Une étoile s'est éteinte".

 

 

 

 

 

 

 

 

Après Marcel Cerdan, il y avait Jeannot, Jean Josselin

Morrade Hakkar, champion de boxe

 

A Besançon, Jean Josselin s'était investi dans le club de boxe, le Ring Olympique Bisontin, qui a ouvert la voie à d'autres boxeurs de renom. La salle porte son nom depuis 2017. 

“Si j’ai pu devenir champion de France, champion d’Europe, et faire un championnat du monde comme lui, c’est grâce à lui” confie Morrade Hakkar, champion de France des poids moyens à deux reprises et champion d'Europe en 2002 et 2005. “Quelle que soit la discipline sportive, on a une idole. Jeannot à Besançon, tout le monde parlait de lui quand j’étais petit, il m’a donné envie de faire comme lui” ajoute l’ancien boxeur.

Un livre d'or en hommage à Jean Josselin en mairie de Besançon.
Un livre d'or en hommage à Jean Josselin en mairie de Besançon. © Florence Petit - France Télévisions

 


Un registre de condoléances a été ouvert en mairie de Besançon pour celles et ceux qui voudraient laisser un hommage à l’ancien champion. Une cérémonie d'hommage à Jean Josselin est prévue jeudi 11 février à 10H00 à l'église Saint-Joseph de Besançon.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
boxe sport