CINEMA. Les frères Melcore, originaires de Besançon, primés à Los Angeles lors d'un festival de court-métrage

Ils réalisent des films depuis leurs dix ans. Ugo et Loris Melcore, Bisontins d'origine, ont reçu deux prix ce week-end lors du festival de court-métrage Indie X, à Los Angeles, pour leur film d'horreur Business class.

Ce sont des frères jumeaux, originaires de Besançon, qui réalisent depuis leurs dix ans des courts-métrages. Ugo et Loris Melcore, aujourd'hui trentenaires, ont reçu ce samedi 11 mai deux prix lors du festival international de court-métrage Indie X, qui avait lieu à Los Angeles. Ils ont remporté celui du meilleur court-métrage d'horreur (best horror show) et la meilleure photographie (best cinematography). 

"On n'a pas pu se rendre sur place, et notre ami qui était sur place n'a pas pu nous prévenir. Nous avons dormi dans le flou. Nous l'avons appris ce dimanche matin, décrit Loris Melcore [Le festival avait lieu en journée à Los Angeles, NDLR]. Notre film avait le plus de nominations, mais on n'y croyait pas vraiment, parce qu'on avait vu les autres films en compétition", décrit le cinéaste. 

À lire aussi : Le premier court-métrage des frères Melcore

3 000 € de budget

Un court métrage tourné sur quatre nuits en mars 2022, avec un budget global de seulement 3000 €. "On l'a fait avec un très petit budget, mais l'objectif était de faire croire qu'il y avait une grosse équipe derrière", détaille Loris Melcore. Une petite dizaine de personnes a participé bénévolement au projet, dont des acteurs professionnels comme Anne-Sophie Picard. "Il y a une fierté pour l'équipe, parce qu'il y a eu beaucoup de nuits blanches. On espérait bosser pour le bien du film", poursuit le réalisateur. Pour le décor, l'équipe a démarché "au culot" le maire de la commune de Roost-Warendin dans le Nord, pour tourner gracieusement dans le château de la commune. "Il n'était pas forcément emballé par le projet au départ, mais il a vu le film, et il était content", conclut-il.  

Un long-métrage en préparation

Les deux frères ont quitté la Franche-Comté il y a sept ans pour le nord de la France, où a été tourné le film. Ils ne vivent pas encore complètement de leur travail, mais n'ont pas d'activité en dehors. "On vit un peu d'amour et d'eau fraîche", décrit Loris Melcore. Les jumeaux sont actuellement dans l'écriture de leur premier long-métrage. Un projet qu'ils aimeraient pouvoir concrétiser d'ici environ cinq ans. 

Tous deux ont déjà réalisé quatre courts-métrages professionnels. Leur première œuvre, Le bonhomme de la lune, a gagné un prix au festival Cinemania alors qu'ils avaient 17 ans. 

"On vise un public américain"

Si ce court-métrage a été tourné en anglais, c'est parce que le duo aimerait se tourner vers les Etats-Unis. "On vise un public américain, parce qu'il est plus ouvert au cinéma de genre. On aimerait pouvoir faire autre chose que des films d'horreur, mais si cela est une porte d'entrée pour faire un film, on le fera", détaille Loris Melcore.

"Ces prix nous donnent une crédibilité. On aimerait retourner aux Etats-Unis avec un projet de film". Quand au court-métrage Business Class, qui vient d'être primé, le réalisateur estime qu'il n'y aura pas forcément "de nouvelles projections". Loris Melcore espère cependant "qu'il soit par exemple inclus dans des bonus de films d’horreur"