• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Concours de jeunes chefs d'orchestre de Besançon : découvrez les 11 candidats encore en lice

Anne-Lise Bourion / © Festival international de musique de Besançon Franche-Comté
Anne-Lise Bourion / © Festival international de musique de Besançon Franche-Comté

Le festival international de musique de Besançon Franche-Comté accueille tous les deux ans le concours de jeunes chefs. Ils sont 20 venus du monde entier à tenter de décrocher le titre suprême. Les épreuves se déroulent du 16 au 21 septembre. 

Par Sophie Courageot

Sur les 270 candidats ayant participé aux présélections, seuls vingt candidats sont admis aux épreuves finales avec orchestre. Ils étaient 20 en lice pour ce premier tour. Les candidats ont dirigé l'Orchestre Victor Hugo Franche-Comté dans des extraits de Siegfried Idyll de Richard Wagner et Divertissement de Jacques Ibert.
 
Chacun d'entre eux, quinze minutes durant, a eu l'occasion de convaincre les sept membres du jury présidé par le chef français Yan Pascal Tortelier, à travers son interprétation des œuvres et de ses interactions avec l'orchestre. Au final, seuls 11 poursuivent l'aventure et se présenteront ce mardi 17 septembre, pour le 2e tour. Ils auraient du être 12 mais le jury en a décidé autrement. Les 11 candidats sélectionnés, dans l'ordre de passage, sont :


1-Victor Jacob, France (28 ans) – 1/2 finaliste 2017

Actuellement chef assistant de l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Victor Jacob est diplômé d’un Master de direction d’orchestre de la Royal Academy of Music de Londres et du CNSM de Paris (classe d’Alain Altinoglu). Il se perfectionne également auprès de Bernard Haitink, Marin Alsop et David Zinman. Demi-finaliste des Concours internationaux de Besançon et Hong Kong, il est régulièrement invité par l’Orchestre National de Montpellier Occitanie et le Chœur / Maîtrise de Radio France. Il a déjà collaboré avec l’Orchestre du Festival Campos do Jordão au Brésil, le Hong-Kong Sinfonietta, l’Orchestre Symphonique de Kielce en Pologne ou l’Orchestre Symphonique de Bucarest. Comme chef-assistant pour l'opéra, il collabore avec Nathalie Stutzmann et l’Orchestre Philharmonique de Radio-France ainsi que Paolo Arrivabeni aux Chorégies d’Orange avec l’Orchestre National de France. Cette saison, il devient également assistant de Fabien Gabel à l’Orchestre Français des Jeunes. Il est lauréat de la Fondation Safran et du Arts and Humanities Research Council.


2-      Haoran LI, Chine (33 ans) 

Lauréat du 5e Concours international de direction d'orchestre "Jeunesses Musicales" de Bucarest (Roumanie), Haoran Li a récemment remporté le « Prix de l'Orchestre Philharmonique de Radio-France » et le « Prix du public » au 4e Concours international de direction Evgeny Svetlanov en 2018 à Paris. Né dans une famille de musiciens en Chine, Haoran a commencé à apprendre le piano à l'âge de six ans et a donné son premier concert public à l'âge de dix ans. Il a étudié la direction d'orchestre auprès du professeur Xia Xiao-Tang en vue de son diplôme de bachelor au Conservatoire central de musique de Pékin en Chine. En 2011, il s'installe en Allemagne pour poursuivre ses études musicales à la prestigieuse Hochschule für Musik «Hanns Eisler» de Berlin, où il obtient en 2016 son «Konzertexam». Parmi ses professeurs, on peut citer le professeur Christian Ehwald, le professeur Hans-Dieter Baum et le professeur Alexander Vitlin.
 

3-      Ngai Cheung SIT, Hong-Kong (30 ans)

Ngai Cheung Sit a obtenu le 1er Prix du Concours international de direction d'orchestre Augburg en 2016 et le prix Hugh S. Roberton de direction d'orchestre. En 2016, il poursuit à Glasgow ses études au Royal Conservatory of Scotland. Il se perfectionne avec les chefs tes que Christian Kluxen, Jean-Claude Picard, Christopher Seaman, David Danzmayr, Martyn Brabbins, Jessica Cottis et Robin Ticciati. Il a également la chance de diriger quelques-uns des meilleurs orchestres britanniques, tels le BBC Scottish Chamber Orchestra et le Royal Scottish National Orchestra. Après avoir terminé sa maîtrise à Glasgow, Sit est invité par l'Université Mozartuem de Salzbourg et poursuit des études postuniversitaires sous la direction des Prof. Bruno Weil, Reinhard Goebel et Johannes Kalitzke. Lors de ses séjours à Glasgow et à Salzbourg, il est invité à diriger deux productions d'opéra avec le Mozarteum University Opera, le Bald Reichenhall Philharmonic Orchestra et le South Czech Philharmonic.

4-      Johann STUCKENBRUCK, États-Unis (28 ans)

Le chef d'orchestre américano-britannique Johann Stuckenbruck travaille avec certains des plus grands orchestres et opéras du Royaume-Uni, tant dans le répertoire symphonique que l'opéra. Diplômé avec distinction de la Royal Academy of Music en 2017, il a depuis fait ses débuts en tant que second chef d'orchestre de La Damnation de Faust de Berlioz au Festival d'Edimbourg avec Sir Mark Elder et le Hallé Orchestra, à Glyndebourne, pour la création mondiale de Belongings de Lewis Murphy/Laura Attridge, et en tant que chef invité avec le Hallé Orchestra et le Royal Northern Sinfonia. Johann a récemment collaboré à Glyndebourne pour le Barbier de Séville de Rossini et a fait ses débuts au Bloomsbury Theatre en dirigeant The Tsar Wants His Photograph Taken de Kurt Weill. Il sera assistant pour Turn of the Screw chez Opera North pour la saison 2019/20. Sian Edwards, Marin Alsop, Sir Mark Elder et Rafael Payare figurent parmi ses mentors.

5-      Anne-Louise Bourion, France (28 ans)

Anne-Louise Bourion a commencé par étudier le piano, puis le hautbois, dès l’âge de 3 ans. Après une licence d’accompagnement au CNSM de Lyon, elle obtient un master de direction de chant au CNSM de Paris en Juin 2018. Elle est actuellement chef de chant à l’Opéra de Limoges pour le projet Operakids.En 2013, elle s’initie à la direction d’orchestre au Conservatoire de Lille dans la classe de Jean-Sébastien Béreau et y étudie pendant deux ans, tout en étant chef de chœur assistante du Cantrel de Lyon et chef assistant de l’Orchestre INSA-Universités de Lyon. Elle est régulièrement appelée à être chef de chant et chef assistant pour des productions d’opéra et d’opérettes dans des festivals de la région lyonnaise, et chef assistant ponctuel de l’Orchestre de Chambre Pelléas, dirigé par Benjamin Levy. Elle se perfectionne auprès de Claire Levacher, Colin Metters et Alim Shakh. Elle remporte le premier prix ainsi que le prix de l'orchestre au concours international de Baugé durant l’été 2019.
 
Anne-Louise Bourion / © Festival International de Musique de Besançon Franche-Comté
Anne-Louise Bourion / © Festival International de Musique de Besançon Franche-Comté
 

6-      Yu SUGIMOTO, Japon (29 ans)

Né à Kyoto en 1990, Yu Sugimoto s'est d'abord produit en tant que pianiste au Japon et en Europe, avant de remporter et de recevoir des prix dans de nombreux concours. Après avoir étudié le piano et la musique de chambre à l'Université de musique de Vienne (MDW) auprès du professeur Avedis Kouyoumdjian, il est depuis 2015 étudiant en direction à l'Université de musique et de théâtre de Hambourg auprès du professeur Ulrich Windfuhr. Il a dirigé l'Orchestre Philharmonique de Kanagawa, l'Orchestre Symphonique de Kyoto, l'Omburger Symphoniker, la Staatsoperette Dresden, l'Orchestre des Landestheaters de Detmold, la Philharmonie Baden-Baden, la Thüringer Symphoniker, la Sttatskapelle Halle, la Sinfonieorchester Münster, Das Philharmonie Orchester, (Allemagne) et l'orchestre Sinfonica Abruzzese (Italie). Il a dirigé également de nombreux opéras comme "Die Zauberflöte", "La Clémence de Titus", "Hänsel et Gretel", "Rigoletto", "Eugene Onegin", "Alcina".


7-      Nodoka OKISAWA, Japon (32 ans)


Nodoka Okisawa a remporté le 1er prix et le prix spécial du 18e Concours international de direction de Tokyo et le 3e prix du 7e Concours international de direction « Jeunesses Musicales » de Bucarest. Elle a étudié à l'Université des Arts de Tokyo et à la Hochschule für Musik Hanns Eisler de Berlin avec les professeurs Christian Ehwald, Hans-Dieter Baum, Manuel Nawri, Ken Takaseki et Tadaaki Otaka. Elle a été choisie comme étudiante à la Fondation Félix Mendelssohn Bartholdy et a étudié avec Kurt Masur. Elle a également participé à des masterclasses avec Neeme Järvi, Paavo Järvi, Peter Gülke et Riccardo Muti. Parmi les orchestres qu'elle a dirigés figurent le Konzerthaus Orchestra Berlin, l'Orchestre Philharmonique de Magdebourg, l'Orchestre Philharmonique George Enescu, l'Orchestre Symphonique Métropolitain de Tokyo, le New Japan Philharmonic. Elle a dirigé le nouvel opéra Neue Szenen au Deutsche Oper Berlin et a travaillé sur de nombreux autres projets d'opéra.


8-      Hee-Beom JEON, Corée du Sud (35 ans)

Né en 1984 en Corée du Sud, il a d'abord étudié la flûte avec Nils Thilo Krämer à l'Université de la Musique de Graz entre 2003 et 2005, puis la direction de chœur avec Johannes Prinz et la direction d'orchestre avec Martin Sieghart entre 2007 et 2010. En 2016, il a obtenu sa maîtrise en direction d'orchestre avec mention. Il a participé à des master classes avec Johannes Schläfli (Suisse), Howard Williams (Angleterre), Alim Shakh (Russie) et Jaap van Zweden (Pays-Bas). Il a fréquemment dirigé l'Orchestre Symphonique des Vents et l'Orchestre Symphonique de l'Université de Graz, ainsi que le Chœur de l'Université. En 2017, il a notamment dirigé l'Orchestre philharmonique de Moravie, ainsi que le Gstaad Festival Orchestra au Festival-Zelt Gstaad. Il a également dirigé l’Orchestre Philharmonique de Gyeunggi en 2019. Déjà quart-de-finaliste du 55e Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon en 2017, il a aussi été sélectionné pour participer au Concours de jeunes chefs d'orchestre de Malko en 2018.
Jeon Hee-Beom / © Festival International de musique de Besançon Franche-Comté
Jeon Hee-Beom / © Festival International de musique de Besançon Franche-Comté


9-      Charlotte POLITI, Italie-France (29 ans)

Charlotte Politi est diplômée d’un Master de direction d’orchestre à la Hochschule für Musik Karlsruhe (Allemagne), où elle a étudié avec Werner Stiefel et Andreas Weiss, et vient de terminer ses études à l’Université du of Michigan (USA) sous la direction de Kenneth Kiesler. Elle s’est perfectionnée auprès de Colin Metters, Johannes Schlaefli, et Michel Tabachnik lors du festival Accademia Chigiana (Sienne, Italie) en 2015. Pendant ses études, elle a dirigé plusieurs concerts avec Baden-Baden Philharmonie, Stuttgarter Philharmoniker et Württembergische Philharmonie Reutlingen. Elle a participé à la création de plusieurs ensembles, tels que Musica InContro Ensemble (MIC, Italie), fondé en 2014, et Ann Arbor Camerata (USA), dont elle a été directeur musical pendant la saison 2018/2019. Au cours de ses études, elle a abordé un vaste répertoire, allant du symphonique à l’opéra, sans omettre le répertoire contemporain, à travers la collaboration avec des jeunes compositeurs.


10- Hongjun CHEN, Chine (22 ans)

Né à Nanjing en 1996, il a étudié le piano dès l'âge de quatre ans, suivant l’enseignement de Sun Shuren, puis le violon dès l'âge de huit ans. En 2012, il a été admis au département de direction du Conservatoire central de musique et a étudié avec le professeur Chen bing. À l'école, il a dirigé de nombreuses œuvres contemporaines. En 2015, ses résultats au département de direction du Conservatoire central de musique furent excellents, étant formé notamment par le professeur Xia Xiaotang. L’année suivante, Chen Hongjun a dirigé le concert spécial de musique moderne «art accidentel» du Festival d'art de la jeunesse de Pékin. En 2017, il dirige le cinquième "ensemble de danse vocale". En juin de la même année, il connut un vif succès en dirigeant l’orchestre symphonique des jeunes du Conservatoire central de musique avec l'opéra "Iolanta" de Tchaïkovski. Cette même année, il a également dirigé avec succès la cérémonie d'ouverture du Festival d'art de la jeunesse de Pékin, et plusieurs concerts.
 
Hongjun Chen / © Festival International de musique de Besançon Franche-Comté
Hongjun Chen / © Festival International de musique de Besançon Franche-Comté


11- Laurent COMTE, France (26 ans)

 Saxophoniste, Laurent Comte a obtenu son prix de Perfectionnement au Conservatoire de Besançon dans la classe de Cécile Dubois ; il est titulaire d’une licence de musicologie.En 2013, il se consacre à la direction d’orchestre avec Pierre Migard. Il obtient son Diplôme d’Etudes Musicales à Besançon, ainsi que le Diplôme de l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Dominique Rouits. Depuis 2015, il étudie à la Haute Ecole de Musique de Lausanne en Master de Direction avec Aurélien Azan Zielinski. Durant son cursus il a étudié à la Haute Ecole de Musique de Prague auprès de Tomás Koutnik et Ivan Parik. Il a été chef assistant de Norbert Baxa dans la production d’Hamlet à l’Opéra de Plzen (République tchèque).
Son expérience s’est forgée au contact de l’Académie Internationale d’Atri (Italie), l’Orchestre Musique en Seine à Paris, l’Opéra de Massy, l’Orchestre Symphonique Universitaire et celui de l'HEMU de Lausanne, du North Philarmonic Czech of Teplice ou encore de divers orchestres de la région.
 
Laurent Comte / © Festival de musique de Besançon Franche-Comté
Laurent Comte / © Festival de musique de Besançon Franche-Comté

Ils étaient 20 en lice pour ce concours 2019, il n'en restera qu'un(e) à la fin de semaine

© Clément Jeannin - France Télévisions
© Clément Jeannin - France Télévisions

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Dijon : les gilets verts, des médiateurs au service des usagers

Les + Lus