Covid-19 : “le retour en présentiel est un soulagement”, à la fac de sciences, étudiants et professeurs sont de retour

Le président de la République l’avait demandé. Les étudiants doivent être au moins un jour par semaine à l’université pour limiter les décrochages et les difficultés psychologiques. A Besançon, la fac de Sciences et Techniques s’est organisée.

En faculté des sciences, les étudiants peuvent revenir en cours une journée maximum par semaine.
En faculté des sciences, les étudiants peuvent revenir en cours une journée maximum par semaine. © Denis Colle - france télévisions

Les voici revenus enfin à la faculté. Deux demi-journées par semaine. Ces deux étudiants de fac rencontrés ce mercredi 10 février ont le sourire aux lèvres, derrière le masque. “Ca fait du bien clairement d’être là, moi, toute seule chez moi à travailler les cours, c’était compliqué moralement. Être en présentiel, ça fait du bien pour travailler” confie une étudiante. “Avec le distanciel, j’avais partiellement décroché, la motivation n’y était plus. Le retour en présentiel m'a redonné la motivation pour travailler et une chance de ne pas redoubler mon année” précise un étudiant.

Un retour en cours apprécié aussi par les enseignants

Hassan Oukhaba est de retour lui aussi, plus souvent. Maître de conférence en mathématiques, il a fait le constat des limites de l’enseignement à distance. “Le retour au présentiel, on vit ça comme un soulagement, les enseignants veulent le retour au présentiel, les étudiants veulent le retour au présentiel. Le distanciel pour nous, reste une solution provisoire, pour une à deux semaines, mais quand ça dure des mois et des mois, on court vers la catastrophe” dit-il.  Des enseignants du département de mathématiques avaient d’ailleurs alerté à travers une motion sur la situation des étudiants en difficulté psychologiquement, et sur la baisse réelle des résultats. 

Besançon : le retour en présentiel des étudiants de la faculté des sciences

800 étudiants maximum doivent être présents par jour

Pierre Joubert est le directeur de l’UFR Sciences et Techniques qui accueille 2800 étudiants cette année. Une année bien particulière avec la Covid-19, mais qui est plutôt bien gérée selon lui, grâce notamment aux locaux, spacieux, et à l’investissement des personnels.

Les travaux pratiques ont eu lieu quasi régulièrement, avec l’autorisation du recteur, autorisation renouvelée chaque semaine. Selon une enquête effectuée auprès des étudiants, au moins 80 % d’entre eux ont pu suivre leurs TP en présentiel, et 100 % ont pu passer leurs examens en présentiel également.

Avec les nouvelles directives, les règles sont assez simples à comprendre… moins faciles à mettre en place !

La fac peut accueillir 20 % de ses étudiants soit, compte tenu de la superficie des locaux, 800 étudiants chaque jour en respectant une jauge de la moitié seulement des places occupées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société éducation