Covid-19 : plus de 10.000 élèves positifs dans l’académie de Besançon, quid du protocole sanitaire à l'école ?

Publié le Mis à jour le

Au lendemain des déclarations de Jean Castex, la vague Omicron se traduit encore par un grand nombre de contaminations dans les écoles du Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort.

Les chiffres de l’académie de Besançon

Ce vendredi 21 janvier comme chaque semaine, l’académie a fait le point sur la situation sanitaire.

Les chiffres sont au plus haut, le variant Omicron est largement majoritaire en Bourgogne-Franche-Comté. On comptait 5.896 élèves positifs il y a encore une semaine.

Le 20 janvier en milieu de journée, on comptait :

  • Trois écoles et un collège fermés.
  • 346 classes fermées.
  • 10.039 élèves positifs au covid-19.
  • 272 personnels contaminés.

En France, 18.786 classes sont fermées à cause du covid-19. Un record depuis le début de l'épidémie

La cinquième vague Omicron est toujours en hausse. La veille, 525.527 cas de covid ont été dépistés en France. Le conseil scientifique estime que la 5e vague n’est pas terminée. Il précise que l'impact sur le système de soins pourrait être contenu dans les deux prochains mois "si, et seulement si, la réduction des contacts et la conservation des gestes barrières se poursuivent durant les semaines qui viennent".

Vers un allègement des contraintes a annoncé Jean Castex

Jeudi 20 janvier, le Premier ministre a annoncé une série de mesures pour alléger les contraintes sanitaires.

Dans les écoles, un allègement du protocole sanitaire est envisagé pour les établissements scolaires au retour des vacances de février, soit pas avant le 7 mars, date où tous les enfants des trois zones seront rentrés de vacances.

Votre enfant est positif covid, quel protocole suivre ?

En attendant, le protocole sanitaire actuel s’applique à savoir un isolement de 5 à 10 jours pour tout élève positif, selon sa situation vaccinale et son âge.

Côté vaccination, les adolescents entre 12 et 17 ans pourront par ailleurs avoir un rappel de leur vaccination, "sans obligation", dès lundi 24 janvier.

Le pass vaccinal entrera lui en application le 24 janvier, pour les personnes d'au moins 16 ans, "sous réserve de la décision du Conseil constitutionnel" prévue ce vendredi 21 janvier.