Cuisinière au gaz défectueuse dans un restaurant de Besançon : Intoxication des clients

Peu avant 13 heures, les Pompiers du Doubs ont été appelés pour secourir des personnes victimes de malaise dans un restaurant du centre-ville de Besançon. Il s'agissait d'une intoxication au monoxyde de carbone due à une cuisiniere à gaz défectueuse.

Au total, il y a eu 21 victimes dont 10 ont été transportées au CHU Jean Minjoz de Besançon. Des clients, des membres du personnel et des voisins du restaurant Tandem ont eu des maux de tête, des nausées et des vertiges.Une trentaine de pompiers est intervenue. Ils venaient des casernes de Besançon, Marchaux et Pouilley-les-Vignes. 

En cette période de froid, le préfet du Doubs rappelle dans un communiqué les mesures de prudence à prendre avec les appareils de chauffage.

"• Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
• Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, etc.) ;
• Aérer quotidiennement les habitation et ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par temps froid ;
• Ne jamais utiliser un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage,). Ces appareils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore. Les symptômes de l’intoxication sont :
• maux de tête
• nausées,
• confusion mentale,
• fatigue.

En cas de soupçon d’intoxication, il est recommandé d’aérer les locaux, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et de teléphoner au 15. "

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité