Des militants d’Extinction rebellion investissent pendant deux jours la place de la Révolution de Besançon pour alerter sur l'urgence climatique

Publié le Mis à jour le

Le mouvement écologiste Extinction rébellion de Besançon organise une action de sensibilisation place de la Révolution. Une quarantaine de militants sont sur place jusqu’au dimanche 5 juin.

Ils ont rejoint la place de la Révolution dès 8 heures du matin samedi 4 juin. À Besançon, dans le Doubs, une quarantaine de militants du mouvement écologiste Extinction rebellion organise pendant deux jours une action visant à sensibiliser face à l’urgence climatique, dans le cadre de la journée mondiale pour l’environnement (le 5 juin). "Après le mois de mai le plus sec de l’histoire, nous jugions cette action nécessaire", indique Lou, activiste du mouvement.

"Cette action, c’est une réponse à ce qu’on perçoit de l’inaction globale face au problème écologique et social. On constate qu’on est toujours tétanisés face à cette situation, mais on n’arrive pas à saisir à cet enjeu. La solution ne peut qu’être collective, il faut s’organiser ensemble", continue l’activiste.

Sur place, les militants ont installé des bottes de foin, des coussins, des parasols et des sérigraphies. L’action, appelée "Bonne chance les enfants", ne se veut pas bloquante : "C’est une occupation festive. On ouvre dans la ville un espace, un lieu de rencontre, convivial dans lequel on peut débattre, réfléchir et trouver des solutions", explique Lou. Les passants peuvent ainsi participer à des ateliers sur place.

En fin d'après-midi samedi 4 juin, les militants ont collé sur la façade de la mairie, une lettre ouverte adressée à Anne Vignot, maire de Besançon. "Aimer notre page Facebook ne suffit pas", peut-on y lire.

L’action se termine dans la soirée du dimanche 5 juin.