• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Une étude met en lumière l'important nombre de suicides en Haute-Saône

© Alexis Sciard/MaxPPP
© Alexis Sciard/MaxPPP

Une étude publiée début février 2019 par le portail numérique Santé publique France, met en avant les chiffres du suicide en Bourgogne-Franche-Comté. La Haute-Saône est l'un des territoires les plus touchés. Détails.

Par Sarah Rebouh

Avec environ 9 000 décès par suicide par an, la France présente un des taux de suicide les plus élevés d’Europe. "Avec 475 décès dans l’année en 2015 le suicide constitue 1,7 % des décès de la région Bourgogne-Franche-Comté et est à l’origine d’environ 4 300 hospitalisations par an (données de 2017). La région se situe parmi les régions présentant une situation défavorable en matière de suicide."

Cela représente 1 suicide pour 5 405 habitants en Bourgogne-Franche-Comté. L'étude publiée début février 2019 par le portail numérique Santé publique France, agence de santé publique, interpelle.

En effet, malgré une baisse du taux de suicides en Bourgogne-Franche-Comté, les chiffres restent au dessus de la moyenne nationale (18.5 suicides pour 100 000 habitants contre 15.6 suicides pour 100 000 habitants), ne faisant pourtant pas de notre territoire celui présentant les taux les plus importants.

 


"Chez les hommes (29,6 pour 100 000 vs 26,1 pour 100 000 - France entière) comme chez les femmes (8,8 pour 100 000 vs 6,9 pour 100 000 - France entière), les taux de suicide en Bourgogne Franche-Comté étaient au-dessus des taux observés en France, particulièrement chez les femmes" précise l'étude. 
 

20,5% des décès chez les 30-34 ans dûs à un suicide


Le passage à l'acte touche plus souvent les hommes. Entre 2013 et 2015, les hommes représentaient 75,9 % (1 085/1 429) des suicides et étaient majoritaires dans toutes les classes d’âge. Un chiffre encore plus alarmant indique que sur cette même période : "Les suicides représentaient la part la plus importante des causes de décès chez les 30-34 ans (20,5 %)". 

Comme au niveau national, le premier mode de suicide enregistré en Bourgogne Franche-Comté était la pendaison (55,4 % versus 56,6 %) et ceci aussi bien chez les hommes (60,5 %) que chez les femmes (39,2 %). Chez les hommes, le deuxième mode de suicide était l’usage d’arme à feu (19,6 %) et chez les femmes, il s’agissait de l’auto-intoxication médicamenteuse (27,3 %).

Le taux par département


La Haute-Saône est le département le plus impacté par les suicides. En effet, avec 25.9 suicides pour 100 000 habitants, les chiffres de la Haute-Saône dépassent largement la moyenne nationale (15.6 suicides pour 100 000 habitants). 

Lire l'étude complète
 

 

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus