Feuilleton : Dans les coulisses du conservatoire de Besançon

Le conservatoire à rayonnement régional de Besançon dispense nombre d'enseignements. En ces temps de Covid, les interventions réservées aux adultes sont suspendues mais les autres cours se poursuivent. Enfants, adolescents ou jeunes adultes, peuvent continuer leurs apprentissages malgré le virus.  

P. Arbez
P. Arbez

Situé au bord du Doubs, le Conservatoire à rayonnement régional de Besançon, le CRR comme disent ceux qui le fréquentent ou ceux qui y enseignent, dispense un nombre impressionnant de cours. Loin de l'image sévère et rude, l'établissement fait la part belle au plaisir. Immersion dans un lieu méconnu qui suscite curiosité, envie ou crispation en 4 épisodes. 

Episode 1 : Des trois spécialités proposées au CRR, danse, art dramatique et musique, c’est bien cette dernière qui attire le plus et compte le plus grand nombre d’élèves. La musique au Conservatoire, comment on l’apprend, pourquoi et jusqu’où ?

Conservatoire de Besançon épisode 1

Episode 2 : Le CRR accueille des danseurs et surtout des danseuses. Il y a l’image d’Epinal, « tutu, chaussons », entre entrechats et arabesques. Mais au  conservatoire, on peut aussi pratiquer la danse contemporaine ou même urbaine hors temps de pandémie. L’important, c’est de danser.

Conservatoire de Besançon épisode 2

Episode 3 : On peut franchir très jeune les portes du CRR. Chaque mercredi, des séances spécifiques sont proposées aux enfants dès 4 ans, pour éveiller les oreilles, aiguiser la curiosité avant peut-être de choisir qui un instrument, qui une discipline. Au conservatoire, il y a les touts-petits et les grands qui, quelques fois l’an, ont la possibilité de se frotter à la scène.

Conservatoire de Besançon épisode 3

Episode 4 : Troisième et dernière spécialité du CRR, l’art dramatique regroupe le plus petit effectif d’élèves. Sélectionnés adolescents sur audition, ils bénéficient d’un enseignement complet.

Conservatoire de Besançon épisode 4

► Un feuilleton signé Aline Bilinski, Philippe Arbez, Olivier Allirol. Montage Marie Loir

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique danse théâtre