Handicap et autisme : "Ciné Relax", des séances de cinéma adaptées à tous les enfants, à Besançon

Les enfants atteints d'autisme peuvent aller voir des films en toute tranquillité à Besançon grâce à des séances adaptées, baptisées "Ciné Relax". L'une d'elles est programmée ce dimanche. Explications.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Découvrir un film au cinéma, bien installé devant le grand écran, est un plaisir pour beaucoup et surtout pour les plus jeunes. Pourtant, pour certains enfants en situation de handicap, cela peut s'avérer extrêmement compliqué tant les codes sont inadaptés à certaines pathologies.

Le volume trop puissant des enceintes, l'écran trop éclairé ou des publicités agressives peuvent par exemple provoquer chez certains enfants atteints d'autisme de l'angoisse et des réactions de stress. 

Partant de ce constat, l'association ALEDD, spécialisée dans l'accompagnement des parents d'enfants en situation de handicap, a décidé de mettre en place en collaboration avec le cinéma Mégarama Beaux-Arts des séances baptisées "Ciné Relax". Ces séances assurent un accueil accessible et un accompagnement sécurisé aux personnes en situation de handicap. Ce dimanche 29 janvier à 11h, le film Pattie et la colère de Poséidon est proposé au tarif de 5,50 euros.

"Ça a été extraordinaire"

Le son est modéré, les lumières sont éteintes progressivement et des bénévoles sont présents pour accompagner au mieux les visiteurs. Ces séances sont inclusives, c'est-à-dire qu'elles sont ouvertes à toutes et tous dans une volonté d'intégration des enfants en situation de handicap. Pour les parents de ces derniers, c'est un véritable moment de détente, contrairement aux séances "classiques", comme nous l'explique Frédérique, membre de l'association ALEDD et maman de Maé, 16 ans. Son fils est atteint d'une maladie très rare et possède des troubles autistiques. Il a déjà participé à plusieurs séances. 

On n'ose pas, globalement dans la société. On a peur de gêner parce que nos enfants peuvent pousser des cris, parler fort. 

Frédérique, maman de Maé, atteint de troubles autistiques

"Une fois, je suis allée à une séance de cinéma 'normale', avec Maé. Mais au bout d'un moment, j'ai été obligée de partir. Parce que je me sentais pas à l'aise avec les gens dans la salle. Maé parlait, s'exprimait devant le dessin animé", se souvient-elle.

Elle teste ensuite les "séance Relax" avec son fils et découvre une toute autre atmosphère, avec pour Maé, la possibilité de laisser s'exprimer pleinement ses émotions, dans un cadre bienveillant.

"Maé a tenu toute la séance, il n'y a pas eu un souci. À la maison, il ne tient pas devant un film. Là, il semblait suivre les événements, les choses. Il tapait dans les mains quand il y avait des moments drôles, il ressentait un certain nombre de choses et il a vraiment tenu toute la séance. J'ai rigolé, j'étais décontractée. Ca a été extraordinaire."

Ces séances de cinéma sont organisées dans le cadre du réseau National "Culture Relax". Le dispositif Relax rend la culture accessible en inclusion à des personnes qui en sont privées par leur handicap (personnes autistes, polyhandicapées, avec un handicap intellectuel, cognitif, des troubles psychiques, une maladie d’Alzheimer…). À Besançon, 52 séances de ce type ont déjà été organisées. Le cinéma de Valdahon, dans le Haut-Doubs, propose également des séances Relax.