• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

INSOLITE. Besançon : qui veut acheter et habiter dans ce château d'eau ?

Le château d'eau du quartier Vauban est à vendre / © Google street view
Le château d'eau du quartier Vauban est à vendre / © Google street view

Le château d'eau de l'ancien quartier Vauban de Besançon est toujours à vendre. Prix : 40.000 euros hors taxes.  La mairie lance un nouvel appel à projet pour trouver un acquéreur. 

Par Sophie Courageot

Le bien est atypique. Beaux volumes de 180 à 200 m2. Pas de terrain. Cet ancien château d'eau pourrait devenir avec un peu d'imagination et l'aide d'un architecte, un logement pour une famille ayant le goût de murs chargés d'histoire. Prévoir un bon bugdet ensuite pour les travaux, car tout est à faire, le château n'a aucune ouvertures ! Il faudra aussi un bon architecte pour structurer et redonner vie à ce bien que l'on aperçoit depuis la rue Voirin. Le château n'est pas classé, mais situé dans un périmètre de protection réglementé par l'architecte des bâtiments de France. 
 
© Agence Abilis
© Agence Abilis


L'ancien château trône sur le site de l'ancienne caserne Vauban. Il est à vendre depuis quatre ans. Un acheteur qui était sur le point de signer s'est désisté à l'automne dernier. La ville relance donc un appel à projets. Les dossiers sont à déposer avant le 1er mars. Viendra ensuite une phase d'étude des dossiers. "On espère finaliser une vente avant l'été" explique Nicolas Bodin, adjoint à mairie chargé de l'urbanisme. La municipalité souhaite conserver ce bien dans le nouveau quartier. Les premiers habitants des nouveaux logements de l'éco quartier Vauban doivent emménager au printemps 2019.
 
© CIC
© CIC


La partie supérieure du château d'eau conviendrait à un logement. Pour la partie basse, plusieurs projets avaient été étudiés, d'une agence de communication à un point de distribution d'une AMAP pour venir chercher ici fruits et légumes de producteurs locaux.

La vente de ce bien est gérée par le promoteur CIC Aménagement, avenue Cusenier. 
 

Sur le même sujet

Charny-Orée-de-Puisaye : bilan trois ans après sa création

Les + Lus