JO Paris 2024 : à Besançon, 200 scolaires invités à faire du sport dans le cadre de la semaine olympique

200 jeunes élèves étaient invités ce lundi 3 février au palais des sports pour découvrir une pratique sportive et rencontrer des athlètes. En les invitant à bouger, le comité régional olympique et sportif veut faire entrer le sport dans la vie de tous les enfants.

© SP/F3BFC
Handball, Judo, Danse Hip hop, Boxe, mais aussi nutrition, handisport et rencontre avec des athlètes. Le Cros, comité régional olympique et sportif et la ville de Besançon se sont associés pour emmener les enfants au pays du sport au travers de huit ateliers.
 
A gauche: Yohann Carvey en charge de l'animation sportive Ville de Besançon et à droite: Boris Bapicot Directeur du comité régional olympique et sportif de Bourgogne Franche -Comté
A gauche: Yohann Carvey en charge de l'animation sportive Ville de Besançon et à droite: Boris Bapicot Directeur du comité régional olympique et sportif de Bourgogne Franche -Comté © SP/F3BFC

Par demi-classes, les enfants ont pu tester l'ensemble des activités proposées et appréhender les valeurs du sport, défendues par l'olympisme.
 

Pour Boris Bapicot, directeur du comité régional olympique et sportif de Bourgogne Franche -Comté, "il s'agit de sensibiliser ces jeunes à la pratique du sport, à l'environement lié au sport, au handicap et à la nutrition". Le tout soutenu par les trois piliers de l'olympisme: L'amitié, le respect et l'excellence. 
 
Le sol et l'échauffement avant de passer aux choses sérieuses
Le sol et l'échauffement avant de passer aux choses sérieuses © SP/F3BFC
Avant de boxer, il faut gainer
Avant de boxer, il faut gainer © SP/F3BFC

Ces valeurs du sport, étaient aussi présentes en chair et en os, tout sourire, pour parler de leur pratique et de leurs vies de sportifs de haut niveau. Parmi les nombreux athlètes présents, Julie Bresset, championne olympique lors des Jeux olympiques de Londres, puis championne du monde de VTT cross-country: "J'aime échanger et répondre au questions des enfants, leur expliquer le sport que je pratique et leur donner la petite étincelle, l'envie de faire du sport... J'aime partager ça", dit-elle. 
 
La championne du monde de Vtt cross country  entourée de Julien Casoli, athleète handisport de fonds et demi-fonds et de Clement Jacquey, jeune Archer.
La championne du monde de Vtt cross country entourée de Julien Casoli, athleète handisport de fonds et demi-fonds et de Clement Jacquey, jeune Archer. © SP/F3BFC

Après une séance atelier de tirs aux buts sur le parquet du palais des sports, les joueuses de l'ESBF se prêtent au jeu des questions.
 
Une séance de question réponses après l'atelier
Une séance de question réponses après l'atelier © SP/F3BFC
 
Un bon jeu de jambes et des coups retenus.
Un bon jeu de jambes et des coups retenus. © SP/F3BFC


90% des adolescents bougent moins d’une heure par jour


Cette invitation au sport est aussi un enjeu de santé publique. Selon une étude de l’OMS publiée dans The Lancet,  près de 90% des adolescents bougent moins d’une heure par jour et en France 20 % d'entre eux seraient en surpoids. 

Une situation préocupante corroborée par une autre étude de santé publique en France qui constate que les 6-17 ans passent en moyenne 4h par jour devant un écran. Pire, en 40 ans, les collègiens ont perdu 25% de leur capacité cardiovasculaire a révèlé la fédération française de cardiologie.
 
Apprendre ou ré-apprendre à bien se nourrir.
Apprendre ou ré-apprendre à bien se nourrir. © SP/F3BFC
Le Hip hop, un sport olympique
Le Hip hop, un sport olympique © SP/F3BFC


Besançon, Terre de jeux 2024


La ville de Besançon  a été élue "Terre de Jeux" par le comité d'organisation des JO. Elle est en lice pour devenir un centre de préparation des prochains jeux olympiques 2024.
Déjà reconnue grâce à ce label qui valorise ses infrastructures et la dynamique sportive de la municipalité, Besançon espère être choisie pour devenir centre de préparation des prochain JO 2024.
La concurrence est rude sur le territoire national, pas moins de 770 communes ont postulé, seule une petite centaine d'entre elles pourrait obtenir les faveurs du comité d'organisation.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport handisport jeux olympiques esbf handball handball