Les Journées Marteau 2022 : une expertise gratuite de vos objets à Besançon

Publié le
Écrit par Vanessa Hirson

Dans le cadre des Journées Marteau 2022, le Syndicat National des Maisons de Ventes Volontaires (SYMEV) organise les Journées Nationales de l’Expertise partout en France, afin de promouvoir le métier de commissaire-priseur et les ventes aux enchères publiques. Exemple à Besançon.

Elle dépose délicatement une montre Lip dans la vitrine au milieu d’une centaine d’autres de la même marque. Astrid Guillon, commissaire-priseur a ouvert sa maison de vente il y a un an à Besançon par passion. Alors c’est tout naturellement qu’elle ouvre ses portes à l’occasion des Journées Marteau. « Cela va permettre de promouvoir notre métier et l’activité dans les salles de vente notamment en proposant cette vente spéciale des montres Lip » renseigne Astrid Guillon, commissaire-priseur à Besançon.

 

Les Journées Marteau 2022 se déroulent jusqu’au dimanche 15 mai. Objectif : donner l’occasion au grand public de faire expertiser et estimer leurs objets et découvrir le monde passionnant des enchères.

679 commissaires-priseurs en France

 Plus de 80 maisons de ventes, installées à Paris et en régions notamment en Haute-Marne (52) et dans le Doubs (25), participent à cette manifestation qui met en lumière la profession et vise à démocratiser les ventes aux enchères.

 

« Le métier de commissaire-priseur évolue tout comme la société, et se féminise également. Alors que l’écologie devient une préoccupation incontournable, les maisons de ventes offrent une nouvelle vie aux objets, pièces de mobilier ou encore accessoires. Les ventes aux enchères participent ainsi pleinement à la valorisation du recyclage » renseigne le Syndicat des commissaires-priseurs (SYMEV).

 

Les Journées Marteau permettent de prendre, en outre, connaissance de toute la diversité que recouvre la profession, et de découvrir les vies de ces professionnels passionnés. Conseil averti, le commissaire-priseur s’avère, par ailleurs, l’indispensable partenaire au moment de partages ou de successions.

 

La France compte aujourd’hui 437 maisons de ventes et 679 commissaires-priseurs.