Espace. Météorite, étoile filante ? On vous montre et on vous explique ce qui est passé dans le ciel de Franche-Comté, Lorraine et Alsace le jeudi 7 octobre

Ce jeudi 7 octobre, à 20h23, de très nombreux Francs-Comtois, Lorrains, Bourguignons et Français de l’est ont pu apercevoir une trainée lumineuse dans le ciel. Selon le réseau d’observation "Fripon", il s’agissait d’un météore, qui s’est désintégré en quelques secondes.

"J’étais sur ma terrasse entre 20h20 et 20h30, sur les plaines de Chatenois dans le Jura. Comme une étoile filante, en 10 ou 20 fois plus grosse" raconte Adeline Troublon, sur notre page Facebook ce matin. "Vue à Montbéliard [Doubs], lorsque je sortais mon chien. Mon époux a eu du mal à me croire." rapporte une autre internaute, Christine Gasner. En effet, ce jeudi 7 octobre au soir, comme elles, de nombreux Francs-Comtois ont pu observer une grosse boule se consumer dans le ciel. "En sortant mes poubelles, j'ai aperçu une boule bleu arrivant assez rapidement, large en superficie, je me suis demandé si c'était une étoile filante, mais c'était beaucoup trop gros", se souvient "Jõaõ Maranhão". Lui qui vit près de Rioz (Haute-Saône) décrit des "débris en plusieurs morceaux en feu, comme un feu d'artifice avec des traînes de feu, puis c'est parti au loin". Toujours en Haute-Saône, un peu plus loin au Nord, Nadine Ruf a elle aussi été impressionnée par la scène. "J'ai vu une boule lumineuse avec une traînée blanche, qui me paraissait assez grosse" raconte-t-elle. Un objet astronomique si inhabituel, que beaucoup de témoins ont eu du mal à déterminer ce qu'ils venaient de voir.

Le site internet du réseau Fripon livre quelques réponses. Il s’agit en réalité d’un "bolide", un météore particulièrement lumineux, qui a traversé le ciel entre la Suisse, au niveau de Biel, au nord-est du lac de Neuchâtel, et Toul, où il a achevé de se désintégrer. Une trajectoire qui a commencé à 77 kilomètres d’altitude, pour se finir à environ 39 kilomètres d’altitude, le tout en une quinzaine de secondes. Le réseau Fripon qualifie ce bolide de "excessivement long (en durée ) et lent !". En effet, le météore est entré dans l’atmosphère à une vitesse d’environ 15 km/s, la vitesse des météores pouvant aller de 12 à 72 km/s. Des facteurs qui expliquent donc qu’autant de témoins aient pu l’apercevoir.

Orange ? Bleu ? Ou blanc ? 

A Monnet-la-ville dans le Jura, une caméra de surveillance a capturé le passage du météore, le jeudi 7 octobre à 20h23 ©EARL TOURNIER JN
A Monnet-la-ville dans le Jura, une caméra de surveillance a capturé le passage du météore, le jeudi 7 octobre à 20h23

A Monnet-la-ville, dans le Jura, les caméras de surveillance d'un internaute ont capturé le passage du météore. Sur ces images, on peut constater la vitesse, en effet très lente, du bolide. La vidéo étant en noir et blanc, il apparaît en blanc, et on devine une couleur claire. Dans les témoignages qui nous ont été envoyé, certains parlent bien d'un objet astronomique "blanc", mais d'autres évoquent plutôt la couleur bleu... quand les photos postées sur Instagram sont clairement oranges. Comment expliquer cette différence ? "Je pense qu’il y a une part d’interprétation", explique Philippe Rousselot, "la perception des couleurs d'un objet faible, ça n'est pas toujours évident, ça dépend un peu de la température, de la composition. Il y a une part de psychologique". A priori, le météore était plutôt bleuté/blanc. Les photos qui le montrent orange sont probablement le résultat de la pollution atmosphérique, si la personne qui les a prise était par exemple en ville, et d'interprétation du capteur de l'appareil photo. 

Météore ? Météorite ? Ou étoile filante ?

Le site internet du réseau Fripon explique la différence entre un météore, une étoile filante, un bolide, et une météorite : les deux premiers sont en fait synonymes. Une étoile filante est un météore, et vice versa. Il s’agit de "traits lumineux observés lorsqu’une poussière interplanétaire ou une petite particule pénètre dans l’atmosphère terrestre à très grande vitesse".

Un bolide est tout simplement un météore très lumineux. Le point de repère des astronomes est la planète Vénus. Les météores qui sont plus lumineux que cette planète, l’astre le plus brillant du ciel après le Soleil et la Lune. En l'occurrence, le météore de ce jeudi avait une "magnitude proche de -8" selon le site Vigie-ciel. "C’est plusieurs dizaines de fois plus brillant que Vénus, c’est très brillant" contextualise Philippe Rousselot, interlocuteur du réseau Fripon en Franche-Comté.

Le bolide du jeudi 7 octobre a été vu jusque dans le Cher, comme le montre cette vidéo

Enfin, une météorite est en fait un météore tellement gros qu’il reste après son passage dans l’atmosphère, où les objets se consument, un caillou, rocheux ou métallique qui tombe donc au sol. Un scénario peu probable pour le bolide aperçu jeudi soir. "Je pense qu’un objet qui aurait laissé une vraie météorite aurait été plus brillant" avance Philippe Rousselot.

Les témoins du météore ont d'ailleurs eu beaucoup de chance : comme le précise le réseau Fripon, "voir un bolide est un évènement rarissime souvent unique dans une vie".

Début septembre, une météorite dans le ciel breton

Il y a quelques semaines, le 5 septembre, une météorite avait été aperçue par des centaines de témoins, en Bretagne et en Normandie. Le bolide avait été vu peu avant minuit.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
espace sciences culture