Les mots doux d'Alex Beaupain à Besançon

Alex Beaupain à Besançon, invité des Mots Doubs 2013 / © ps
Alex Beaupain à Besançon, invité des Mots Doubs 2013 / © ps

Pour la première fois, les Mots Doubs font la part belle à la chanson française en invitant Alex Beaupain, chanteur d'origine bisontine. Rencontre avec un jeune homme à la lucidité réjouissante avant son concert à la Rodia et sa rencontre avec les visiteurs du salon littéraire.

Par Isabelle Brunnarius

Interviewer un auteur de chansons à textes, c'est forcément mettre en avant son écriture et  lui demander  parler de sa façon d'écrire et de ses sources d'inspiration. Voici en cinq thèmes, les clés qu'ils nous a livrées pour encore mieux savourer ses albums : 

LA CONSTRUCTION

AU DEPART (POURQUOI BATTAIT MON COEUR)

Et puis 21 avril
coup de tonnerre, de canon
Nos amours qui se défilent
Fin de cohabitation

Au départ au départ
Tu sais c'est comme pour nous deux
J'y croyais sans trop y croire
Au départ c'est toujours mieux

















Alex Beaupain : "Au départ", "Plus de peur que de mal", "Ca m'amuse plus"...Ces trois chansons sont révélatrices de ma façon d’écrire .
J’écris un peu parce que j’ai écouté des chansons ! J’ai des références et des maîtres aussi. Ce sont des chansons à la Souchon. Ce que j'aime énormément chez Souchon, c'est qu'il arrive à dire "on", "nous" ; il arrive à décrire les émotions universelles, à capter un air du temps. Ces trois chansons sont construites sur ce mode là. J'aime bien l'idée que le propos finisse par se resserrer pour arriver à une chanson sentimentale.

Ce qui m'intéresse le plus dans les chansons se sont les histoires d'amour et les rapports entre deux personnes. J'aurais du mal à écrire des chansons engagées. La chanson engagée qui devient presque un tract cela m'embarrasse énormément. Je trouve cela un peu bête. Souvent il n'y a pas beaucoup de poésie là dedans. Cela ne va pas très bien avec le style de pop française. Cela peut marcher sur du rock ou du rap mais sur le genre de chansons que je propose, je trouve cela grotesque. 

LE JEU DE MOTS

APRES MOI LE DELUGE

Je t'attends, tu t'étends
Sur un autre sujet
Que moi
Je t'espère, je te perds
Comme un objet, un an
Et un mois

J'apprends que tu t'éprends
D'un plus grand, d'un plus beau
Pourquoi ?
Je t'écoute, ça me coûte
Me dire combien c'est chaud
Dans ses bras
 

Alex Beaupain : le jeu de mots, c'est une veille tradition dans la chanson française. Gainsbourg est celui qui a le plus tiré sur la corde de ce genre de choses. Dans cette chanson, j'avais pris comme principe de prendre des verbes qui se répondaient. Je me suis rendu compte que le troisième couplet était en trop. Il ne faut jamais que le principe de structure prenne le pas sur l'émotion. Quand on commence à voir la forme, il faut éviter. 


L'INSPIRATION

LES YEUX AU CIEL (LES CHANSONS D’AMOUR / GARÇON D’HONNEUR)

Le soleil inonde le ciel
Mes jours en enfer passés a t'enterrer
Où chaque seconde est une poignée de terre
Où chaque minute
Est un caveau
Vois comme je lutte
Vois ce que je perds
En sang et en eau
En sang et en eau



Alex Beaupain : J'aime l'idée que les chansons de deuil et de douleur ne soient pas fatalement des chansons pathétiques ou tristes. Elles peuvent être lyriques. J'ai toujours aimé le contraste entre ce qui se passe dans les paroles et dans la musique. La musique des "Yeux dans le ciel" c'est déjà une espèce de marche, c'est une chanson qui avance. Chanter légèrement des choses graves, c'est ce qui m'intéresse. 

Les albums d'Alex Beaupain. / © Pascal Sulocha
Les albums d'Alex Beaupain. / © Pascal Sulocha


LE SOUVENIR

A LA MER (33 TOURS)

Le souvenir qui nous pèse
plutôt que le laisser mourir
se rendre en haut de la falaise
et là jeter tout à la mer
des containers de vieilles affaires
des rancunes et des pardons
envoyés par dix mètres de fond
tout ce qui m’ a touché coulé
tout ce que j’ai choyé noyé
de ce naufrage ce trafalgar
toi seule sera rescapée
je ne sauve que notre histoire
tout le reste peut bien sombrer


Alex Beaupain : Pour être chanteur, il faut être très égocentrique, un petit peu mégalomaniaque aussi. Les chanteurs sont des gens qui ont du mal avec l'idée de vieillir (parce que ce sont des gens très coquets), avec l'idée de mourir (parce que ce sont des gens qui pensent qu'ils sont très importants). Donc forcément dans les chansons, on parle de souvenirs, d'oubli et de temps qui passe. Ce sont des obsessions communes à tous les chanteurs.

 

L'EXAGERATION, ACTE DE CREATION

JE VEUX (33 TOURS)

Je veux du sexe
comme au dortoir qui vexe
et quand cela part réflexe
qu’on essuie d’un kleenex
je veux de la nuit
comme désespoir la pluie
et si j’espère quand même
punissez moi c’est que j’oublie
mais pas d’amour
pas de baiser, pas d’être aimé, pas d’alentour
mais pas d’amour
pas de baiser, pas d’être aimé, pas d’alentour
tu dis mon petit quand on est poli
on ne dit pas je veux on dit j’aimerai
je dis je veux même si c’est pas joli
car moi plus jamais j’aimerai


Alex Beaupain : Il y a un genre de chansons sur le quotidien, l'anecdote que je ne méprise pas mais qui ne sont pas très lyriques. Ces chansons là sont très bien écrites mais c'est comme une bonne blague, je ne suis pas ému quand je les réécoute. J'ai l'impression d'en avoir épuisé toutes les ficelles. Moi j'écris des chansons sentimentales et je force le trait. Évidemment, je ne passe pas ma vie à traîner dans les cimetières, je ne suis pas dans des histoires sexuelles incroyables, non ! Je ne suis pas une espèce de mec trash toujours au bord du gouffre... Et puis, plus on vieillit, plus c'est difficile d'être cela ! On ne va pas se mentir ! Mais j'aime bien dans les chansons exagérer ces choses là. Une chanson dure trois minutes, il faut que cela soit intense. Si on écrit un roman, on peut nuancer les choses. Dans une chanson il faut que cela attrape tout de suite. Je crois que c'est pour cela que j'exagère. Comme je m'inspire de ma vie qui n'est pas très intéressante, je suis obligé de l'exagérer pour que cela soit plus émouvant. 



Alex Beaupain était également l'invité du Grand direct du JT du midi en compagnie de Jean Rouaud, le président des Mots Doubs 2013. Interview signée Franck Menestret. 

DMCloud:107479
Grand direct du midi : les Mots Doubs
Avec Jean Rouaud, président des Mots Doubs 2013 et Alex Beaupain.


Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus