Orages violents, gros grêlons, rafales de vent jusqu’à plus de 100 km/h...La Franche-Comté placée en vigilance orange

Ce dimanche 23 octobre, à partir de 16h, le Jura, le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort connaîtront un risque d’orages violents et passeront en vigilance orange.

Ce dimanche 23 octobre au matin, la météo semble clémente, avec quelques bancs de brouillard par endroit… Rien ne laisserait présager des orages violents. Les quatre départements de Franche-Comté passeront pourtant en vigilance orange dès 16 heures. Une alerte qui prendra fin le 24 octobre à minuit, si la situation s’améliore.

Phénomènes tourbillonnaires

Météo France prévoit des orages "localement violents", et s’accompagner de "gros grêlons et de rafales de vent". Ces derniers seront entre 80 et 100 km/h et pourront atteindre par endroit plus de 100km/h, "sous des fronts de rafales ou des phénomènes tourbillonnaires". Le vent atteindra "60 à 80 km/h" dans le Doubs et le Jura, dès cet après-midi.

Au passage des orages, les pluies seront "peu durables" mais pourraient être fortes. Ces précipitations pourraient en effet apporter "10 à 20 mm, voire plus de 20 mm en moins d’une heure". La foudre peut être "temporairement forte".

 Des orages dans la soirée ?

Météo France souligne la localisation "incertaine" de ces phénomènes météorologiques, indiquant qu’ "il est probable que dans beaucoup d'endroits mis en vigilance orange, le risque orageux ne se concrétise pas".

En France, 20 départements de l'Est sont placés en vigilance orange. Les orages pourraient arriver dans la soirée en Franche-Comté, après un passage en Bourgogne, Champagne, Lorraine et Alsace. Et le risque météorologique disparaîtra dans la nuit de dimanche à lundi.

Des orages et des dégâts

Ces épisodes météorologiques ont pu engendrer des situations difficiles dans certains départements. Le 20 juillet dernier, la grêle s'est abattue sur la commune de La Chenalotte (Doubs), ravageant les maisons et les voitures sur son passage et laissant ses 500 habitants en détresse. La grêle n'étant pas considérée comme une catastrophe naturelle par les assureurs.

Dans un communiqué, la Préfecture de Belfort précise ainsi les conséquences possibles des orages violents :

  • "Des dégâts importants sont localement à craindre sur l’habitat léger et les installations provisoires
  • Des inondations de caves et points bas peuvent se produire très rapidement.

Une manière pour le préfet de rappeler les bonnes pratiques à avoir lors d’orages violents, comme reporter ses déplacements, s’éloigner des arbres et des cours d’eau, s’abriter dans un bâtiment en dur, éviter d’utiliser tout appareils électriques, et protéger ses biens pouvant être inondés.

 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité