Pesticides, Roundup.. : à Besançon, le chanteur Thomas Monica sort un clip engagé pour l'écologie

Tous les produits chimiques du quotidien sont dans sa plume...Le Bisontin dénonce en musique ces produits suspectés de mettre en danger notre santé y compris les pertubateurs endocriniens. 

© Thomas Monica - Capture clip "Round"

Tu te bats mais tu perds
Perturbateur tu es,
Contre l’évolution à l’envers
Levez les mains en l’air s’il-vous-plaît !
Tu peins les couleurs de ta vie
Avec de la peinture aux plombs,
Tu regardes les nuages de pesticide vampirisés par des avions.
Ta maison est anti-flamme, ton coeur s’empoisonne à petit feu voyons.
Tu penses ressusciter les vivants avec des détergents, mais pardon ?
C’est le dernier round à coup de Roundup.


Son clip est sorti le 7 septembre. Une chanson plus que d'actualité à l'heure où fleurissent les arrêtés anti-pesticides dans toute la France et dans le Doubs où deux arrêtés ont été attaqués par l'Etat devant le tribunal administratif. 

Le clip coloré de Thomas Monica ancien compagnon de scène de Mathieu Chédid dénonce tous ces produits comme les détergents ou peintures au plomb qui sont encore dans certaines de nos maisons, appartements. Ces crèmes de beauté dont les composants ne sont pas des meilleurs pour vous mesdames. 

 
Clip de Thomas Monica - Round



"J'ai écrit cette chanson il y a 18 mois. Je m'intéresse de plus en plus à l'écologie. J'ai lu le livre de Fred Vargas, "L'humanité en péril" et j'ai commencé à écrire de façon naturelle. "Round" est une espèce de pamphlet contre la société de consommation et les pesticides" explique Thomas Monica.

Tu comptes piller des tombes
C’est sous terre que l’eau que tu bois
Provoque l’hécatombe,
Tu partiras en fumée dans le cosmos
Avec ta crème de nuit adieu Meetic, merci les cosmétiques.
Tu reviendras sur terre tel un Transformer celui-la même qui t’a inondé d’ondes,
Nos cerveaux rapetissent, le veau dans ton assiette lui a doublé de volume, le monde crie aux « génisses ! »
C’est le dernier round à coup de Roundup.


Thomas Monica s'est aussi inspiré d'une grande dame. En 1962 aux USA, Rachel Carson écrit le livre « Le printemps silencieux ». Ce livre est connu pour avoir contribué à lancer le mouvement écologiste dans le monde occidental. A sa sortie le livre a été moqué et décrédibilisé. "Rachel Carlson annonçait pourtant les prémices de ce qui allait se passer ajourd'hui" ajoute Thomas Monica. Le chanteur dont l'album "Le paradoxe de l'Utah" tourne en playlist sur France Inter, Fip, Rfi.. travaillle régulièrement à Brighton. "Cest la ville la plus écologique d'Angleterre, un bel exemple à mon goût" confie-t-il. .


Hyperactif tu gesticules,
Tu test(es) ticule(s) à coup de pilules
Tu vas pondre une belle jeunesse dorée, diplômé d’un bac staPhilocoqué
Comme Lady Carson l’avait annoncé
Une fuite chimique dans nos cerveaux est amorcée,
Le printemps silencieux est arrivé.


Pour son clip, le chanteur et guitariste a travaillé avec Camille Locatelli du ciel studio créatif installé à Besançon. "Je ne voulais pas faire un titre de chanson militant, elle s'appelle "Round" un titre en rapport à la boxe. "Je voulais du Gainsbourg, un univers années 60-70, une vraie chanson, un texte décalé" conclut-le chanteur qui espère ne pas être poursuivi par la firme américain produisant le fameux pesticide. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société musique culture