Qui est Chloé Dufresne, la cheffe qui peut remporter le Concours International de jeunes chefs d’orchestre de Besançon ?

Elle a trente ans, une musicalité expressive, un leadership inné et le sourire assuré et rassurant. Chloé Dufresne séduit depuis le début de cette semaine d'épreuves du Concours des Chefs de Besançon. Cette native de Montpellier est en finale samedi. Même pas peur. En tout cas, ça ne se voit pas.

Quand on lui demande si c'est plus compliqué, dans l'univers feutré mais parfois violent de la direction d'orchestre d'être une cheffe plutôt qu'un chef, sa réponse fuse et on n'aurait pas dit mieux. "Je ne sais pas, je n'ai jamais été un homme pour pouvoir comparer". Et Chloé Dufresne, 30 ans et un CV long comme une intégrale de Bach, de rajouter qu'elle a, en tout cas, "la chance d'être jeune et d'être née à cette époque."

Passage Chloé Dufresne Concours des Chefs

Jeune elle l'est. Mais les faits d'armes de la violoniste et chanteuse ainsi que ses collaborations montrent que la native de Montpellier a déjà un début de carrière éloquent et que les concours ne lui font pas peur, ou alors, c'est qu'elle le cache bien.

Une longue liste de collaborations prestigieuses.

Chloé Dufresne est lauréate du troisième prix du prestigieux concours Malko de Copenhague avec l'orchestre de la radio Danoise. Elle est également finaliste du Siemens-Hallé International Competition 2020 et Lauréate du Tremplin des jeunes cheffes de la Philharmonie de Paris 2018. Elle est diplômée d’un master de la Sibelius Academy de Helsinki en direction d’orchestre dans la classe de Sakari Oramo. 

La liste des orchestres avec qui elle a collaboré est également imposante: Finnish Radio Symphony Orchestra, Helsinki city orchestra-HKO, Sinfonia Lahti, Joensuu city orchestra, Pori Sinfonietta, Tapiola sinfonietta, l'Orchestre national d'Ile-de-France, l’Orchestre de Picardie et l’Ensemble Intercontemporain. Et ça, juste le temps des études.

Car depuis qu'elle est professionnelle, Chloé Dufresne a également dirigé l'orchestre de l’Opéra de Rouen, l'orchestre de l'Opéra National de Lorraine, l'orchestre National d'Auvergne ou encore  l'Orchestre Pasdeloup avec lequel elle fait ses débuts à la Philharmonie de Paris en Janvier 2020 et à la Seine Musicale en Octobre 2020.

"J'ai déjà été confrontée avec tous ces orchestres à ces ambiances de première répétition qu'on retrouve sur les épreuves du Concours des Chefs de Besançon. J'ai ainsi découvert les orchestres Victor Hugo Franche Comté et l'Orchestre National de Lyon que je ne connaissais pas et avec qui j'ai pris beaucoup de plaisir à travailler."

La première Française à remporter le Concours en 57 éditions ? 

Ils ne seront donc plus que trois, ce samedi, à tenter de remporter la 57ème édition du Concours. Face à la Française, deux chefs asiatiques, Jiong-Jie YIN, Chine (21 ans) et Deun LEE, Corée du Sud (32 ans). Chloé devra diriger l'Orchestre national de Lyon dans la Symphonie n°5 en mi bémol majeur op.82 de Jean Sibellius, et une pièce en création mondiale de Camille Pépin (compositrice en résidence au Festival international de musique), commande du Festival, "Aux confins de l'orage".

Pour préparer la finale, Chloé a pu échanger sur l'oeuvre avec sa compatriote. De quoi nourrir son imagination pour réussir à donner vie à cette oeuvre, "même si j'aurais préféré pouvoir lui parler après une première répétition avec l'orchestre. Mais c'est interdit".

On lui demande si elle est fatiguée après déjà trois journées intenses d'épreuves et des semaines de préparation. Elle nous dit que non, que si c'est "beaucoup d'émotion", si la compétition est une situtation particulière, "ce n'est que du plaisir".

"Si je remporte le concours, déjà, je vais fêter ça ! J'imagine que des orchestres ensuite vont venir à moi. Être finaliste est déjà pour moi une victoire, car cela nous donne une visibilité incroyable".

Le dernier chef Français à remporter le Concours, c'est Lionel Bringuier, en 2005. La dernière Française ? Personne. Catherine Comet a remporté, en 1966,  le 1er prix « Émile Vuillermoz » dans la catégorie non professionnels, non diplômés. En effet, à l’époque, il y a avait une catégorie « professionnel » et « non professionnel ».

On ne sait pas si Chloé Dufresne va devenir la première Française à remporter le prestigieux Concours de Besançon. Mais quelque chose nous dit que la cheffe a l'étoffe des grandes. En quittant le plateau de télévision de France 3 où elle a été interviewée en direct, elle nous a confié avoir trouvé cela stressant. Cela ne s'était évidemment pas vu.  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture musique