Qui est Rémi Bastille, 41 ans, nouveau préfet du département Doubs ?

Du mouvement à la préfecture. Le député de la 3e du Doubs, issu de la majorité présidentielle, Nicolas Pacquot (Renaissance) a annoncé à la presse, la mesure prise en conseil des ministres ce 12 janvier. Une nomination, celle de Rémi Bastille en remplacement de Jean-François Colombet.

Lors du conseil des ministres qui s’est tenu ce jour, Monsieur Rémi Bastille a été nommé Préfet du Doubs. Il remplace Monsieur Jean-François Colombet. Je remercie Jean-François Colombet pour sa disponibilité, sa proximité avec les élus et acteurs locaux, son sens de l’État, mais aussi pour son engagement pour le développement de notre territoire, notamment à travers le déploiement du fonds vert.

Nicolas Pacquot, député Renaissance, 3e circonscription du Doubs, dans un communiqué


Quelques mots pour officialiser cette nomination dont le timing peut surprendre. Elle intervient au lendemain de la nomination d’un nouveau gouvernement par le nouveau premier Ministre Gabriel Attal. Mais contacté par téléphone, Nicolas Pacquot, l'assure, les préfets ne restent jamais des années dans leurs postes. Cette nomination devrait être confirmée dans les prochaines heures au Journal Officiel.


Remi Bastille, 41 ans, est né à Pontarlier dans le Doubs. Il aura l’avantage de connaitre déjà un peu le terrain sur lequel il va officier. Diplômé de l’ENA, l’école nationale d’administration de Strasbourg en 2011, promotion Badinter, il avait été nommé, en décembre 2022, préfet chargé d'une mission de service public auprès du haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie. Selon nos informations, il aurait été en poste ces derniers mois au ministère de l'Intérieur.

Rémi Bastille a occupé auparavant des fonctions en 2017 au cabinet de la ministre des Outre-mer. Son parcours l’a emmené également au sein de la police nationale, ou en 2017 il a géré les personnels à la Préfecture de police de Paris. Il a commencé sa carrière dans les préfectures de Savoie et Corse comme directeur de cabinet.


Il succèdera à Jean-François Colombet, nommé en juin 2021 à la tête de la préfecture du Doubs et de région. Ce dernier a dû, pendant 30 mois, gérer de nombreux dossiers, dont les attaques de loups dans le département, le plan pour les rivières karstiques afin de protéger ces dernières des pollutions de fromageries notamment.