Sécheresse : restrictions d'utilisation de l'eau à Besançon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Florence Petit et Claire Schaffner

Bonjour sécheresse ! Le préfet a pris un arrêté limitant l'utilisation de l'eau dans l'ensemble du département.  Conséquences : certains fontaines de Besançon sont vides et les espaces verts ne sont plus arrosés en journée.

Pas d'arrosage dans les espaces verts de Besançon entre 8h et 20h et des fontaines à l'arrêt: la préfecture du Doubs a pris des mesures pour limiter les conséquences de la sécheresse sur les réserves d'eau potable.



Pour l'instant, seul le niveau des cours d'eau est bas. Besançon est alimenté en eau potable par des sources situées aux alentours. Le réseau a été pensé pour ne jamais être à sec.

durée de la vidéo: 01 min 20
Avec les fortes chaleurs et la sécheresse de ces dernières semaines, la Ville de Besançon doit baisser sa consommation en eau, notamment dans les espaces verts. ©France 3 Franche-Comté

Sont notamment interdites les activités suivantes:

  • l’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles pour le lavage des véhicules, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière,…) et pour les organismes liés à la sécurité
  • le remplissage des piscines privées existantes, sauf lors de la première mise en eau de piscines et bassins en construction
  • L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément, des espaces sportifs de toute nature de 8 h à 20 heures (les jardins potagers ne sont pas concernés)
  • Les fontaines publiques doivent être fermées lorsque cela est techniquement possible
Le non respect de ces interdictions peut être puni d’une contravention.
Le communiqué de presse diffusé ce mercredi 5 juillet par la préfecture du Doubs :
"La fin de l’année 2016 ainsi que le début de l’année 2017 ont connu une période de basses eaux exceptionnelle, voire historique. A l’occasion de  quelques épisodes pluviométriques, parfois significatifs, en avril et jusqu’à la seconde moitié du mois de mai, le déficit pluviométrique a pu partiellement se résorber. Au coeur du Printemps, les nappes et les rivières se sont ainsi maintenues, en moyenne, à des niveaux très satisfaisants. 



Depuis la seconde quinzaine de mai, le temps estival avec des chaleurs précoces et prolongées (régulièrement au-dessus de 25°) favorise une très forte évapotranspiration et une chute rapide de l’indice d’humidité des sols, malgré quelques passages pluvieux éparses début Juin.



La fraîcheur de ces derniers jours accompagnées de quelques précipitations a peu ralenti l’installation d’une sécheresse estivale. Les nappes et les rivières ont évolué vers des basses eaux, relativement normales pour ce début de saison. Les seuils d’alerte ont été franchis et les prévisions météorologiques ne laissent pas entrevoir d’amélioration durable des conditions hydrologiques.



Compte tenu de l’aggravation prévisible de la situation et des premières difficultés déjà rencontrées pour l’alimentation en eau potable de certains secteurs du département, le Préfet du Doubs a pris un arrêté portant limitation provisoire des usages de l’eau sur l’ensemble du département.



Outre les mesures spécifiques de restriction de consommation d'eau, chacun est invité à adopter une attitude économe au quotidien pour ne pas gaspiller la ressource en eau, à une période où les besoins en eau vont s'accentuer.



La cellule de veille sécheresse du département du Doubs reste mobilisée pour assurer un suivi très attentif de la situation, et, en fonction de son évolution, proposera si nécessaire la levée, le maintien ou l’extension des mesures prises.



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité