Triple homicide involontaire à Besançon : le conducteur condamné à 2 ans de prison ferme

Fin septembre, un terrible accident coûtait la vie à trois jeunes francs-comtois à l'entrée de Besançon, en haut de la rue de Belfort. Sous l'emprise de la drogue et de l'alcool au moment des faits, le conducteur a été condamné à 3 ans de prison, dont un avec sursis.

Par Sarah Rebouh

Le conducteur du véhicule impliqué dans un terrible accident de la circulation qui a causé la vie à trois jeunes francs-comtois, samedi 30 septembre, en haut de la rue de Belfort à Besançon (Doubs), a été jugé mercredi 21 novembre au tribunal correctionnel de Besançon.

Le conducteur a été condamné à 3 ans de prison dont un an avec sursis. Le tribunal a constaté l'annulation de son permis de conduire avec l'impossibilité de le repasser pendant 3 ans. Le prévenu dispose de 10 jours pour faire appel de cette décision. E. Roux-Morizot, procureure de la République avait requis 5 ans de prison.

Un aménagement de peine possible

"La réaction de mon client a été assez simple. C'est un soulagement mais cela n'occulte pas le fait qu'il y a des victimes derrière. La peine est satisfaisante sur le plan du droit. La justice a été rendue comme l'a dit la présidente" a témoigné Me Spatafora, avocate de Kévin, après l'annonce du délibéré. 

Cette dernière précise que "la partie ferme prononcée de 2 ans" ouvre le droit à Kévin d'accéder au juge d'application des peines. C'est ce dernier qui décidera ou non d'un aménagement de peine. La rencontre doit avoir lieu en mars. Le jeune homme est reparti libre du tribunal correctionnel de Besançon. Le parquet peut néanmoins faire appel de cette décision avant 10 jours.

Triple homicide involontaire à Besançon : le conducteur condamné à 2 ans de prison ferme
Intervenante : Me Spatafora, avocate de Kévin. Un reportage de : PROENCA PINA Eric, COLLE Denis, BLANC Manu.

Un procès très suivi

Sous l'emprise du cannabis et de l'alcool, le conducteur avait pris le rond point situé en haut de la rue de Belfort à Besançon à une vitesse vertigineuse. Les terribles images de vidéosurveillance avaient été diffusées pendant l'audience.

Le procès de Kévin avait rassemblé de nombreuses personnes au tribunal correctionnel de Besançon. Ce dernier était apparu la mine fermée face à Yolande Rognard, présidente du tribunal. Nous avions assisté au procès (relire le déroulé complet du procès).

Certaines familles des victimes avaient souhaité s'exprimer à la barre. Giovanna Barberi, mère d'Enzo, ami du conducteur décédé dans le terrible accident, réclamait à la fin du procès une peine significative

Triple homicide involontaire à Besançon : 5 ans de prison ferme requis contre le conducteur
Intervenants : Jérôme Pichoff Avocat de la défense, Giovanna Barberi Mère d'Enzo, victime de l'accident. Un reportage de : BOURGEOT Stéphanie, COLLE Denis, CHEVALLIER Stéphanie

L'accident avait provoqué un émoi considérable à Besançon en raison de la violence du choc mais aussi de l'âge des victimes, toutes très jeunes. Delphine 19 ans et Assalah 18 ans, passagères du véhicule ont perdu la vie sur le coup. Enzo, 22 ans, également passager et ami du conducteur, est mort quelques jours plus tard à l'hôpital des suites de ses blessures. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Triple homicide involontaire à Besançon : le conducteur condamné à 2 ans de prison ferme

Près de chez vous

Les + Lus