Brigitte Macron en visite à la Maison des Familles de Besançon

Publié le Mis à jour le

L'épouse du Chef de l'Etat, présidente de la Fondation des Hôpitaux, est venue ce lundi passer un moment de convivialité avec le personnel et les familles dans ce lieu dédié à l'accueil de parents d'enfants malades. Une visite dans le cadre de l'Opération Pièces Jaunes.

Cela fait 33 ans qu'on les glisse dans leurs tirelires de carton. Et parce que les petites pièces font les grandes rivières, ce sont près de 155 millions d'euros qui auront été récoltés par la générosité des Français, permettant de subventionner plus de 15700 projets dans les établissements hospitaliers.

Je me sens bien ici. Cet endroit est vraiment fait pour le bien-être des familles

B. Macron

Accompagnée de la directrice du CHU Minjoz, Chantal Carroger et des cofondateurs de l'association "Semons l'espoir", Charline et Pierre Dornier, Brigitte Macron s'est donc vue présenter cette Maison des Familles qui diffère d'autres en France, par sa taille et ses infrastructures (salle de sport, de réunion, ateliers pour enfants).

"Personne ne peut comprendre, sauf si on est passé par là, ce besoin d'être ensemble, de reconstituer une famille ", nous explique l'épouse du Chef de l'Etat. " Parce que quand un enfant ou un ado est malade, c'est toute la famille qui est embarquée."   

Et c'est justement la raison d'être de la Maison des Familles de Besançon. D'une surface de 2110 m2, cet espace a été conçu comme un véritable lieu de rencontre et d'accueil pour les parents d'enfants hospitalisés en longue durée. Un lieu doté de 33 chambres qui prévoit une extension de 12 chambres et d'un nouvel espace détente pour accueillir les proches des personnes hospitalisées ou des patients en ambulatoire.

Une extension rendue possible par la subvention de 300 000€ allouée par la Fondation des Hôpitaux par l'intermédiaire de l'Opération Pièces Jaunes.

La campagne des Pièces Jaunes se tient en ce moment. Cette année, une nouveauté, tout peut devenir une tirelire Pièces Jaunes. C'est ce qu'est venu expliquer Brigitte Macron. Pour l'occasion, des enfants lui avaient préparé leurs propres tirelires confectionnées par leurs soins. L'Opération se poursuit jusqu'au 5 février.