Coupe de France : Sochaux poursuit sa route et retrouvera Saint-Etienne en 32e de finale

En venant à bout de Nancy sur sa pelouse (0-1), les habituels remplaçants sochaliens ont décroché une qualification méritée au 8e tour de la Coupe de France. Les Jaune et Bleu se donnent le droit d’affronter l’AS Saint-Etienne en 32e de finale le 9 ou 10 février prochain.

Les "seconds couteaux" sochaliens ont répondu présent
Les "seconds couteaux" sochaliens ont répondu présent © L'EST REPUBLICAIN/Cedric JACQUOT

Les "seconds couteaux" sochaliens ont tous marqué des points. Avec un seul joueur conservé par rapport au 11 titulaire qui s’était incliné ce week-end sur la pelouse de Troyes (2-1), Omar Daf a profité des retrouvailles avec la Coupe de France pour donner du temps jeu à ses "coiffeurs" affichant par la même occasion ses priorités. Exit donc les Weissbeck, Prévot, Paye ou Pogba, tous restés à la maison, pendant que leurs habituels coéquipiers du banc faisaient le job.

Sochaux a maîtrisé son sujet

Car face à une équipe de Nancy elle aussi largement remaniée, les Lionceaux ont montré de belles choses, et profité de cette parenthèse dans l’âpre lutte du championnat pour s’illustrer. La première période a d’ailleurs été largement à l’avantage des Jaune et Bleu, qui ont touché les montants de Sourzac à trois reprises. Adama Niane, par deux fois (21e, 22e), puis Christophe Diedhiou ont mis à contribution le portier nancéen, sans toutefois parvenir à concrétiser la domination sochalienne au tableau d’affichage.

Exceptée une grosse occasion à la 15e minute – sauvée in extremis par Johan Martial sur sa ligne – les 16e de Ligue 2 ne se sont eux, pas franchement montrés dangereux. Bien décidés à s’offrir un 32e de finale de prestige face à l’AS Saint-Etienne, les hommes d’Omar Daf ont continué à pousser en seconde période, avant d’être récompensés assez logiquement. Sur une très belle incursion de Salem M’Bakata côté droit, le centre fort du Franco-Congolais a forcé El Kaoutari à s’étendre, trompant involontairement son propre gardien (0-1, 61e). Sochaux pouvait souffler.

Johan Martial en acton
Johan Martial en acton © L'EST REPUBLICAIN/Cedric JACQUOT

Les entrées de Lasme, Bedia et Ntolla à l’heure de jeu ont donné encore un peu plus de poids et de solidité au collectif sochalien. Les Doubistes ont parfaitement maîtrisé la fin de match tandis que la frustration gagnait le camp nancéien. Le coach  lorrain Jean-Louis Garcia a d’ailleurs été exclu à 10 minutes du terme pour des mots envers l’arbitre de la rencontre. Sofiane Daham a lui manqué l’occasion de tuer le match à quelques minutes du coup de sifflet final mais sa frappe trop écrasée n’a rien changé à l’issue de ce derby. Sochaux repart de Lorraine sa qualification en poche, avec une certitude pour Omar Daf : il pourra compter sur la profondeur de son banc en deuxième partie de saison.

Saint-Etienne en 32e

"Certains joueurs ont vraiment été très bons" s’est satisfait le coach sochalien, tandis que Johan Martial se félicitait : "On n’a pas volé notre qualification". Prochain rendez-vous pour les Jaune et Bleu : une belle opposition en Ligue 2 lundi prochain face à Toulouse. Ils retrouveront la Coupe de France les 9 ou 10 février mais l’adversité sera toute autre avec un choc qui se profile face aux Verts de Saint-Etienne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc sochaux-montbeliard football sport coupe de france