Disparition de Maëlys : les collègues de travail de la maman font don de jours de RTT

Jennifer de Araujo, la maman de Maëlys lors de la conférence de presse le 28 septembre 2017 / © Michel THOMAS - maxppp
Jennifer de Araujo, la maman de Maëlys lors de la conférence de presse le 28 septembre 2017 / © Michel THOMAS - maxppp

Dans l'hôpital de Pontarlier dans le Haut-Doubs, où travaille la maman de Maëlys, un élan de solidarité se met en place pour aider Jennifer de Araujo. Les salariés ont jusqu'au 15 décembre pour faire dons de RTT ou même de quelques heures de travail.  

Par Sophie Courageot

Agents, personnels soignants, cadres... tous peuvent donner du temps pour aider la maman de Maëlys. La fillette jurassienne de 9 ans a disparu depuis cette nuit du 26 au 27 août à Pont de Beauvoisin en Isère où sa famille participait à une fête de mariage.

Le centre hospitalier de Pontarlier a donné son accord. Les salariés qui le souhaitent vont pouvoir donner des RTT. Une journée, une demi-journée, ou même quelques heures de travail pour les personnes qui sont au décompte horaire. Combien de jours seront donnés à Jennifer de Araujo, infirmière de nuit dans ce centre hospitalier ? Les salariés ont jusqu'au 15 décembre pour faire ce don. La mise en oeuvre a été retardée pour une simple question de logiciel a expliqué le directeur du centre hospitalier Olivier Volle à l'Est Républicain.

Mis en examen le 3 septembre 2017, le suspect Nordhal L. a été mis en examen pour enlèvement et séquestration d'une mineure de 15 ans. L'homme nie toute implication. Son avocat a déposé une requête en nullité car les premières auditions de garde à vue du suspect n'ont pas été filmées. Cette requête sera examinée mardi 21 novembre par la Cour d'Appel de Grenoble. 
Affaire Maëlys : les collègues de la maman de la petite fille lui donnent des RTT
A l'hôpital de Pontarlier, la solidarité s'organise : les collègues de la maman de Maëlys lui donnent des jours de congés, 3 mois après la disparition de la petite fille lors d'un mariage en Isère Reportage : L. Thiery et JL Saintain Avec en interview : Lydie Lefebvre, Déléguée syndicale du centre hospitalier de Pontarlier et Olivier Volle, Directeur du centre hospitalier de Pontarlier


© Didier Fohr - maxppp
© Didier Fohr - maxppp



A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d'Or : focus sur l'emploi dans la filière viti-vinicole

Les + Lus