Cet article date de plus de 8 ans

Au Mali, une rue de la ville de Konna portera le nom de Damien Boiteux

Ibrahim Diakité, le maire de Konna s'y engage. Un quartier sera baptisé aussi François Hollande. 
Depuis ce week-end la ville de Konna est sous contrôle de l'armée malienne. Une ville bouclée où beaucoup d'habitants ont fui les combats. Une ville où la vie reprend petit à petit.

Le 10 janvier dernier, Konna était prise par les forces islamistes. Deux jours plus tard, les combats pour les arrêter causaient la mort de Damien Boiteux. Le soldat originaire du Russey était atteint par un tir ennemi dans son hélicoptère gazelle.

Pour lui rendre hommage, la ville va donc baptiser une de ses rues "Damien Boiteux". Le maire réfugié depuis le début des combats à Bamako s'y engage dès son retour. Il l'a confié au micro d'une journaliste sur place pour France Inter. 

Interrogé par le site d'information Alakhabar, le maire de Konna explique : "Les conditions humanitaires sont tristes. Nous sommes une ville de trente milles habitants. Sur ce total, la moitié est allée se réfugier derrière le fleuve Niger. Aujourd'hui, les populations commencent à revenir, mais elles éprouvent des difficultés de reprendre la  vie normale. L’armée française n’a pas seulement soutenu celle malienne, elle a encore soutenu le peuple malien. Nous ne pouvons que remercier le président Hollande et ses amis".

 

Konna est considérée comme le verrou stratégique du pays, à la limite du Nord du Mali. La ville est située à plus de 700 km de Bamako, la capitale. 


Des bébés prénommés Damien Boiteux


Selon le site internet malidiasporavoice, des bébés portent depuis quelques jours le nom du militaire franc-comtois. Un hommage des Maliens aux forces françaises venues les libérer.




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée