• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Les dix plus beaux villages de Franche-Comté

Beaume-les-Messieurs, l'un des plus beaux villages de Franche-Comté / © MaxPPP
Beaume-les-Messieurs, l'un des plus beaux villages de Franche-Comté / © MaxPPP

Certains font partie des plus beaux villages de France, d'autres sont certifiés "cités de caractère". Découvrez les dix plus beaux villages de Franche-Comté. 

Par TMD

Sur les réseaux sociaux, nous vous avons sondé pour savoir quels sont, pour vous, les plus beaux villages de Franche-Comté. Voici votre sélection. 



Mouthier Haute-Pierre (Doubs)

Mouthier Haute-Pierre se situe à l’Est du Doubs et il ne compte que 320 habitants. S’il est tant connu dans la région, c’est pour ses deux spécialités : les cerises, et la fabrique du Kirsch. Il fait aussi parti des vieux, très vieux villages de la région. La première pierre a été posée en 870 ! Les roches qui l’entourent font de ce village un havre de paix.
Découvrez le manoir de Moutier Haute-Pierre et ses alentours dans notre reportage.

 

 


Ornans (Doubs)

Petit village du Doubs, Ornans est située au centre d’un plateau dans le Jura (le plateau d’Ornans, justement). Traversé par la Loue, Ornans est surtout connu pour être le lieu d’origine de Gustave Courbet, peintre réaliste, sculpteur et dessinateur du XIXe siècle.
Si vous passez par Ornans, avant d’aller jeter un coup d’œil dans la somptueuse église Saint-Laurent (1553 et classée monument historique), allez découvrir les œuvres de l’enfant du pays. Le musée Courbet met en scène la vie du peintre. Vous découvrirez notamment son engament en politique et les milieux artistiques qu’il fréquentait.

Ouvert tous les jours sauf le mardi, en avril, mai et juin, de 10h à 12h et de 14h à 18h, de juillet à septembre, de 10h à 18h, d’octobre à mars de 9h à 12h et de 14h à 17h. Plus d’infos sur ce lien.


Lods (Doubs)

Lods figure parmi la liste officielle des « plus beaux villages de France ». Quand on y arrive, on comprend vite pourquoi. Les 224 habitants de Lods (qui se prononce « Lo ») profitent toute l’année d’une vue sur les falaises et collines qui entourent le village.
Celles-ci sont d’ailleurs propices à la balade. Jusqu’en 1953, Lods était le terminus d’une ligne de train. Désormais, ce chemin de fer n’existe plus mais son tracer est accessible aux randonneurs. Depuis Lods, vous pourrez alors marcher vers Ornans et même emprunter quelques tunnels d’époque.
 
 


Arc-et-Senans (Doubs)

Vous ne pouvez pas passer en Franche-Comté sans découvrir Arc-et-Senans. C’est LE village-patrimoine de la région. Ses deux châteaux du XVIIIe (Roche-la-Loue et celui d’Arc), sa chapelle de 1913 et surtout la saline Royale. Sa création remonte à 1775, à la demande de Louis XV (décédé un an avant). Le but : relancer la production de sel, véritable source de richesse du massif du Jura. A la même époque, la gabelle (impôt sur le sel) est instaurée dans tout le royaume de France. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1982 et elle est ouverte 363 jours par an. Les équipes de France 3 y étaient récemment.  
 
 


Château-Chalon (Jura)

Contrairement à Baume-les-Messieurs, situé en pleine vallée, Château-Chalon est un village en hauteur. Doublement reconnu, il est à la fois « Cité de caractère Bourgogne-Franche-Comté » et « paysage viticole ». Ce dernier titre est légitime : le domaine de Château-Chalon est réputé pour produire le meilleur vin jaune de Franche-Comté. Si vous avez le temps de passer une journée entière dans ce village, ne manquez surtout pas l’abbaye de Château-Chalon qui fut un établissement monastique pour les femmes de l’époque carolingienne, jusqu’à la révolution française.


Baume-les-Messieurs (Jura)

C’est probablement l’un des villages qui connait l’une des plus grandes chutes démographiques depuis 200 ans (il est passé de 900 habitants en 1800 à tout juste 175 aujourd’hui). Mais cela n’enlève rien à la beauté de ces lieux, et surtout celle de son église, haut-lieu de la noblesse de France, marquée par une architecture du premier art roman jurassien qui date du XIIe siècle. Quant à la reculée de Baume-les-Messieurs, elle est aujourd’hui considérée par les géologues comme le plus bel exemple de reculée en France.
Si vous ne devez voir qu’une seule vidéo, regardez celle-ci.
 
 


Pesmes (Haute-Saône)

Située à 60 kilomètres au sud-ouest de Vesoul, Pesmes est rempli d’histoire. Son château fort du Xe siècle, l’Eglise Saint-Hilaire du XIIe, son pont du XIIIe… Au total, dans ce village qui ne dépasse pas les 1100 habitants, on recense dix monuments historiques. Son bourg central, qui fut fortifié au 12 e siècle, réserve des surprises à chaque coin de rue. Vous pourrez tomber sur les forges, fondées en 1875 pour relancer l’économie locale. Retrouvez ici toutes les particularités de cette ville singulière.


Dole (Jura)

On l’appelle la Venise jurassienne, grâce à ses canaux mythiques qui sillonnent la ville. Ville la plus peuplée du Jura (23 000 habitants), elle est une incontournable de la région. Le monument le plus célèbre est sa collégiale. Elle accueille souvent des concerts, car elle bénéficie d’une acoustique incroyable. Si vous avez la possibilité d’y entrer et d’y monter, vous profiterez d’un point de vue imprenable sur la ville et ses environs.
Dans ce reportage de France 3, découvrez son histoire.
 
 


Marnay (Haute-Saône)

Marnay fait partie du cercle fermé des « cités de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté ». Ce très vieux village a appartenu au saint Empire Germanique avant d’appartenir au royaume de France en 1678. Lorsque vous entrerez dans ce village, vous serez directement avertie : Marnay est une ville d’art, de par la présence de maisons qui datent encore du XV et XVIe siècle ! Et si jamais vous vous y rendez un jour de fortes chaleurs, vous pourrez vous rafraichir au bord de l’Ognon, nom de la rivière qui coule aux pieds du village. 


Fondremand (Haute-Saône)

Ce village haut-saônois est sûrement l’un des plus mignons que vous croiserez en Franche-Comté. Déjà habité pendant l’époque gallo-romaine, Fondremand a pu survivre grâce à l’activité économique de ses moulins. Les vestiges les plus connu de ce village sont le lavoir de la source de la romaine et le château de Fondremand, qui datent tous-deux du XIIe siècle. S’il n’est habité que de 200 personnes, ce village attire beaucoup les touristes. Découvrez son château en vidéo.
 



​​​​​​​

Sur le même sujet

Feuilleton : la Nièvre expérimente le dispositif territoire zéro chômeur de longue durée (4/4)

Les + Lus