Haut-Doubs : Le retable de l'église de Nods restauré pour Noël

© Lucie Thiery
© Lucie Thiery

Au terme de près d'un an de travail, le retable du maître autel de l'église de Nods (Doubs) est totalement restauré. Il est classé monument historique. C'est une entreprise familiale bisontine qui mène les travaux. Rencontre avec la famille Nonnotte, peintres restaurateurs depuis 140 ans.
 

Par Lucie Thiery

Classé monument historique, le retable de l'église Saint-Pierre Saint-Paul de Nods date de 1766.
C'est l'oeuvre de l'architecte bisontin Jean-Charles Colombot.
Situé aux portes du Haut-Doubs, la paroisse de cette commune est bien plus ancienne. L'église de Nods était déjà édifiée au XIIe siècle. Mais celle que l'on connaît aujourd'hui fut rebâtie à neuf au XVIIIe siècle grâce à la vente du quart des réserves des bois communaux.

Grandiose, à l'origine le retable du maître autel ainsi que les deux autres latéraux étaient peints à l'imitation marbre. En mauvais état, au XIXe siècle, ils fut recouvert par une succession de peintures marrons très foncées imitation bois.
 
Depuis février 2018, l'entreprise bisontine Nonnotte, spécialisée dans la peinture et les décors de monuments historiques, restaure le retable central. Leur mission consiste à décaper la peinture foncée puis à repeindre les décors avec les couleurs pastels originelles. Grâce à un travail minutieux, ils remettent en évidence les faux-marbres d'origine.
 
Charly Bailly Nonnotte décape l'autel / © Lucie Thiery
Charly Bailly Nonnotte décape l'autel / © Lucie Thiery
L'entreprise Nonnotte, c'est une histoire de famille qui dure depuis 140 ans. Il y a d'abord Roland, le grand-père, Alexandre le neveu, Loris, Alexy et Charly les petits-fils. Ces artisans d'art mettent leur savoir-faire au service de la restauration des monuments historiques.
 
Le retable de Nods restauré pour Noël
Reportage de Lucie Thiery, Jean-Louis Saintain et Amélie Goiffon Avec : Alexandre Nonnotte, Loris Colas Nonnotte, et Alexy Colas Nonnotte, peintres, restaurateurs de monuments historiques Pierre-François Bernard, maire des Premiers Sapins
Le projet de restauration a débuté il y a 10 ans, sous l'ancienne équipe municipale de Nods. Cette restauration n'aura pu voir le jour sans la volonté des élus locaux. Les travaux sur l'ensemble des trois retables coûteront 653 235 euros. Ils sont financés par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), la Région, le département, la commune (à hauteur de 20 %) et par des dons via une souscription.

Des chantiers de cette ampleur, dans la région, en dix ans, on les compte sur les doigts d'une main. Voilà qui donne la mesure du caractère exceptionnel de cette restauration, un cadeau de Noël inestimable pour les habitants et paroissiens.
 
© Lucie Thiery
© Lucie Thiery

Sur le même sujet

Les + Lus