• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Haut-Doubs : les vacances de Noël débutent sous la pluie dans les stations

La Combe Saint-Pierre, dans le Haut-Doubs, à l'arrêt faute de neige. / © France 3 Franche-Comté / S. Poirier
La Combe Saint-Pierre, dans le Haut-Doubs, à l'arrêt faute de neige. / © France 3 Franche-Comté / S. Poirier

Les vacances de Noël ont commencé ce week-end, mais la neige a disparu dans une partie du massif jurassien. Une situation qui n'est certes pas exceptionnelle. Mêlée à une pluie tenace, elle laisse les professionnels du tourisme dans l’expectative.

Par ML et AD

C’est pourtant le premier week-end des vacances de Noël mais la station de la Combe Saint-Pierre, dans le Haut-Doubs, est déserte. Les remontées mécaniques sont à l’arrêt, la patinoire inondée. L’installation, située à un peu moins de 900 m d’altitude, subit la douceur des températures, qui dépassent bien souvent les 10°C dans la région ces derniers jours. Mais aussi et surtout, une pluie persistante. La patience est donc de mise. « Les deux prochains jours ça va être vraiment compliqué, parce qu’ils annoncent un sale temps, reconnaît Guillaume Robert, responsable du site. Après, j’ai regardé la météo et ils annoncent du froid et du soleil, mais pas de neige. Donc on va pouvoir au moins ouvrir la patinoire. »
 

Plus au sud, au Gardot, même constat. La fine couche de neige a fondu sous les précipitations de ces derniers jours. Nouvelle salle hors-sac, dameuses, skis : tout est prêt en attendant une météo plus propice. « On a pu bien préparer les pistes, enlever les cailloux, les branches, explique Jean-Luc Duffait. Maintenant, c’est nickel. » Le pisteur secouriste préfère rester positif. « On est à 1000 m d’altitude, il nous manque à peu près 100 m pour avoir de la neige. Mais elle va arriver pour la fin des vacances ! », prédit-il.
 
Haut-Doubs : les vacances de Noël débutent sous la pluie dans les stations
Reportage d'Aline Bilinski, Sébastien Poirier et Jean-Pascal Maujard. Avec Guillaume Robert, responsable de la station de la Combe Saint-Pierre, Jean-Luc Duffait, pisteur secouriste au domaine nordique du Gardot, et Christian Bonnet, propriétaire du Meix Lagor.

Un paysage enneigé pour les fêtes en Franche-Comté : voilà qui est devenu de plus en plus aléatoire ces dernières années. Certains professionnels du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration, même installés au bord des pistes, se sont adaptés et ont diversifié leurs activités. « On a dû se reconvertir – ça fait longtemps – avec des repas de famille, un gîte, expose Christian Bonnet, propriétaire d’un restaurant à Montlebon. Notre gîte ne travaille pas avec des skieurs. Exceptionnellement, il y en a, mais c’est pour faire des fêtes de famille, se réunir… »
 


Les touristes qui ont parié sur la Franche-Comté devront donc se tourner vers d’autres activités, au moins pour quelques jours. Certains oseront la marche à pied au grand air – vivifiant et sous la pluie. « On va refaire notre itinéraire de rando d’été, faute de neige, témoigne une touriste. Il fait un peu frais, il y a un peu de vent, donc on est bien habillés. » Lundi, la pluie sera encore au programme. Mais une baisse des températures est prévue dans le courant de la semaine.
 

Sur le même sujet

Marche contre l'homophobie à Besançon

Les + Lus