ARCHIVE VIDÉO. Mort de Jean-Paul Belmondo : quand l'acteur français tournait "Les Misérables" dans le Haut-Doubs

Jean-Paul Belmondo est décédé à l'âge de 88 ans, ce 6 septembre 2021. En 1994, il était de passage en Franche-Comté pour le tournage du film « Les Misérables », adaptation du roman de Victor Hugo par Claude Lelouch. Images.

Il a tourné dans plus de 80 films en soixante ans de carrière et est monté de nombreuses fois sur les planches. Jean-Pierre Belmondo, alias Bébel, est mort ce lundi 6 septembre à l’âge de 88 ans à Paris. C'est son avocat qui a annoncé son décès à l'Agence France Presse. "Il était très fatigué depuis quelque temps. Il s'est éteint tranquillement", a précisé Me Michel Godest. 

Né le 9 avril 1933 à Neuilly-sur-Seine, le jeune Belmondo grandit dans une famille d'artistes. Son père est un sculpteur reconnu. Lui aime faire le pitre et rêve de théâtre. Il intègre le conservatoire dans les années 50 et se constitue une bande "à la vie, à la mort" avec ses copains Jean Rochefort, Claude Rich, Bruno Crémer et Jean-Pierre Marielle. 

Dans le Haut-Doubs en 1994

Après des petits rôles au théâtre et au cinéma, il fait la rencontre qui scelle son destin, en la personne de Jean-Luc Godard. "C'est lui qui m'a fait aimer le cinéma (...) Avant +A bout de souffle+, on m'avait tellement dit que je n'étais pas bon que je doutais", confiait en 2001 Jean-Paul Belmondo. Ce premier rôle clef, en 1960, aux côtés de Jean Seberg, le propulse sur le devant de la scène. Lui au départ si réticent vis-à-vis du septième art devient vite une vedette. Et, avec Alain Delon, l'un des deux monstres sacrés du cinéma français.

En 1994, sa route croise celle de la Franche-Comté, et plus particulièrement du Haut-Doubs, où Belmondo se rend pour le tournage du film "Les Misérables". Jean-Paul Belmondo y joue le rôle d'Henri Fortin père puis fils. On le voit notamment à La Cluse-et-Mijoux et plus particulièrement au Château de Joux ainsi qu'à l'Abbaye de Montbenoit.

 

Découvrez les images d'archives tournées en 1994 : 

 

Jean-Paul Belmondo dans le Haut-Doubs pour "Les Misérables"

Depuis l'annonce de la mort du véritable monument du cinéma français, les hommages se multiplient. Tous saluent Bébel, un homme passionné, populaire et qui rassemblait les générations.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture décès faits divers