Morteau : La fonderie de cloches Obertino a changé de mains

Yves Obertino et Chheng Tiv / © Lucie Thiery
Yves Obertino et Chheng Tiv / © Lucie Thiery

La célèbre fabrique de cloches en bronze est sortie du giron familial le 2 janvier 2018. C'est la première fois depuis 1931. Chheng Tiv a repris les rênes de l’entreprise avec l’ambition de développer l’export à l’international. 

Par Fabienne Le Moing

La fabrication de cloches en bronze est intimement liée à la famille Jean Obertino depuis plus de deux siècles. Fondeurs de cloches itinérants en Italie et en Suisse avant de venir s’installer en France au début du XXème siècle et en 1931 à Morteau, sept générations d’Obertino ont perpétué ce savoir-faire séculaire jusqu’à nos jours.

Les deux derniers cogérants Sylviane et son frère Yves Obertino prennent leur retraite. Leurs enfants respectifs ont suivi d'autres chemins.


Une femme reprend la direction de la fonderie de Cloches Obertino
Avec Yves Obertino Ancien cogérant de la fonderie Jean Obertino Chheng Tiv Nouvelle gérante de la fonderie Jean Obertino Reportage L.Thiery, JL Saintain.


Et c'est là qu'intervient Chheng Tiv.

Elle est originaire du Cambodge et est arrivée en France à l’âge de 9 ans. Avec ses 14 frères et soeurs, elle a fuit les Khmers Rouges et les bombes. Elle a travaillé pendant 20 ans  dans l'industrie métallurgique en Suisse. Elle vit dans le Val de Morteau et a toujours voulu reprendre la direction d'une entreprise du coin.
Elle s'est rapprochée de la Chambre de Commerce et d'Industrie Territoriale du Doubs et a bénéficié du dispositif Visa Reprise.

Sylviane et Yves Obertino sont à ses côtés depuis un an pour lui transmettre leur savoir-faire, en juillet elle volera de ses propres ailes. 

La nouvelle gérante connaît le poids de l'histoire de l'entreprise reconnue "patrimoine vivant" depuis 2011. Elle ne veut en aucun cas changer de salariés. Elle ne touchera pas non plus au nom "Obertino" : une marque reconnue.

Aujourd'hui 20% de la production part à l'étranger. En Suisse surtout et dans le reste de l'Europe mais aussi aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. Le marché asiatique est désormais dans la ligne de mire de Chheng Tiv mais pas seulement.
À terme elle a pour objectif d'exporter 50% de la production de cloches.

La fabrication des cloches chez Obertino




Sur le même sujet

Les + Lus