PHOTOS. Les animaux du Kenya mis en couleurs par Lise Vurpillot, peintre du Haut-Doubs

Publié le

Depuis de nombreuses années l'artiste peint la faune sauvage dans ses tableaux. Qu'elle soit locale où aux antipodes de sa Franche-Comté natale. Son style, son coup de pinceau et ses couleurs explosives rendent sa peinture unique. Elle expose à Besançon jusqu'à la fin du mois de juillet.

Contempler une toile de l'artiste Lise Vurpillot, c'est comme s'immerger dans un bain de couleurs et de sensations. Dans une période si difficile où le stress, l'inquiétude du lendemain sont notre lot quotidien, sa peinture est comme un "shoot" de bien-être et d'optimisme. Elle expose ses toiles à la Galerie Médicis de Besançon jusqu'au 30 juillet 2022.

La jeune femme est originaire du village des Fourgs dans le Haut-Doubs. L'attirance vers l'art graphique est apparue très rapidement et a orienté ses études.  Après un baccalauréat spécialisé dans l'illustration et le dessin animé, Lise Vurpillot intègre la très prestigieuse école Emile Cohl à Lyon.  Deux éléments vont alors apparaître indissociables de sa peinture : les animaux et la couleur.

Un voyage en terre Massaï au Kenya

Durant plusieurs années, Lise Vurpillot s'est inspirée des animaux du zoo de la Citadelle de Besançon pour apprendre à en esquisser les traits et à capter leurs attitudes et leurs regards. Éprise de liberté et de grand espaces, elle demande conseil à un ami photographe naturaliste pour partir à la découverte des fauves et des animaux d'Afrique dans leur milieu naturel.  En juillet 2021, c'est enfin le grand voyage vers le Kenya pour elle.

En pleine pandémie, l'artiste se retrouve quasiment seule avec ses guides massaïs.   "J'ai beaucoup appris avec les animaux de la citadelle, mais j'avais besoin de voir ces animaux en liberté.  Dès mon arrivée au Kenya, cela a été très fort émotionnellement. La grandeur des paysages, des animaux en totale liberté sans aucune présence humaine, cela a été un moment unique pour moi.  J'avais le sentiment de me retrouver aux origines du monde", nous raconte Lise.

 

Ce premier voyage n'a pas été seulement, pour l'artiste, qu'une rencontre avec la faune sauvage du Kenya. Il a également été une très belle rencontre humaine. Tembo by Jackson est le seul campement en plein milieu de la réserve tenu par un Massaï. "Jackson Naurori, qui accueille habituellement des photographes animaliers a tout mis en place pour que je puisse découvrir le mieux possible son pays avec mes crayons et mes carnets de dessin. J'ai essayé d'apprendre quelques mots de leur langue et de m'immerger dans leur culture afin de me sentir en communion avec le lieu".

Dès son retour de Massaï Mara, la peintre s'est plongée dans ses souvenirs et ses carnets de croquis afin de commencer la création de ses toiles. À chacun de ses gestes, de coups de pinceau, l'animal prend forme. En pleine réflexion, l'artiste donne naissance à son éléphant et il sera bleu.  

Lise Vurpillot a toujours eu un attrait pour la couleur. "Je pense que j'ai un œil aiguisé à ce sujet et c'est un peu devenu ma marque de fabrique. Je peins avec des couleurs complémentaires. Cela donne une architecture, une construction de couleurs les unes par rapport aux autres et exprime un équilibre", explique la peintre devant ses toiles.

Une galerie de Besançon sous le charme des peintures de Lise Vurpillot

C'est la troisième fois qu'Alberto Brito expose les œuvres de l'artiste franc-comtoise et le succès est toujours au rendez-vous. "Sa peinture fait du bien. J'adore la couleur un peu pop de ses tableaux. Tout est spontané et d'une grande simplicité" lance le responsable de la Galerie Médicis

Cette simplicité, il la retrouve également chez la peintre. "Lise est simple, spontanée comme peut l'être son coup de pinceau. Un peu fuyante et timide au premier abord, il faut la mettre en confiance. C'est une très belle rencontre pour moi et ceux qui aiment la galerie" exprime Alberto.

Pour Alberto Brito, ces fauves féroces devraient inspirer la crainte, mais ils évoquent en lui un tout autre sentiment. "Lorsque je vois le regard des animaux africains peint par Lise, je ne ressens aucune agressivité, mais au contraire beaucoup de tendresse.  Le regard de l'animal est pour moi la clé de sa peinture. Il est apaisé et bienveillant" précise le galeriste.

Des visiteurs sous le charme de Massaï Mara

Lorsqu'elle expose dans différentes galeries de France ou de Suisse, Lise Vurpillot ne laisse pas le visiteur indiffèrent. Son regard semble capté par ce voyage en terre d'animalité. Tout est fait pour surprendre. Le fauve qui se fond habituellement dans les tons de la savane pour mieux surprendre sa proie, se transforme alors en une explosion de palette de couleurs pour mieux surprendre celui qui le contemple.

Sébastien suit Lise Vurpillot depuis plusieurs années. Dès qu'il a su qu'elle exposait de nouveau à Besançon, il s'est empressé de venir voir ses nouvelles toiles. "J'aime beaucoup sa peinture. Je l'ai découverte lors de son exposition à la Citadelle de Besançon intitulé Regard animal. À la base, j'aime le portrait animalier et ce qu'elle peint me touche. Cette explosion de couleur met vraiment du baume au cœur dans cette période difficile" confie ce visiteur.  

Exceptionnellement, Lise délaisse la couleur pour une peinture plus intimiste. Elle explore alors toutes les palettes de gris. Si cela peut désarçonner le visiteur, ces quelques œuvres en noir et blanc ont pour origine un pari avec un galeriste de   Megève sur sa capacité à transmettre tout autant d'émotions sans la couleur.  Et cela fonctionne pleinement.

  

Une vingtaine de peintures sont proposées dans ce voyage en terre Massaï. Elles expriment toutes un mélange de la force et de la douceur dans un débordement de couleurs.

Lise Vurpillot à la rencontre du peuple Massaï

À la demande d'Alberto Brito de la galerie Médicis, Lise s'est rendu une seconde fois au Kenya sur le campement de Tembo by Jackson. Situé en pleine savane, au milieu des lions, des éléphants et des gnous, c'est le seul campement dirigé par un Massaï, Jackson Naurori. L'occasion pour l'artiste de s'imprégner au plus près de la culture et des couleurs de ce peuple.   

Durant tout ce second voyage, la peintre a cherché à se faire intégrer dans la communauté afin de mieux saisir, les visages émaciés, les tenues colorées et leurs prestances de guerriers.

Les couleurs des tenues traditionnelles des Massaïs se marient merveilleusement bien avec la peinture éclatante de l'artiste. Durant son voyage, la peintre a même eu le bonheur de participer à un rite d'intégration. "Ce fut une grande émotion pour moi de pourvoir revêtir leurs habits de fête. Les femmes m'ont passé des vêtements et des bijoux multicolores. J'avais le sentiment que la nature et les Massaïs m'offraient un immense cadeau", confie Lise.

Vous avez jusqu'au 30 juillet 2022 pour venir découvrir les peintures de Lise Vurpillot à Besançon. Galerie Médicis, 9 place Victor Hugo.