• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Avec la sécheresse, la filière Comté obtient une dérogation sur l'origine du fourrage

L'apport de fourrage extérieur à la zone Comté est réglementé par le cahier des charges du Comté. / © France 3 Franche-Comté : Jean-Louis Saintain
L'apport de fourrage extérieur à la zone Comté est réglementé par le cahier des charges du Comté. / © France 3 Franche-Comté : Jean-Louis Saintain

L'été sec a laissé des traces dans certains exploitations. Dans la zone AOC Comté, une soixantaine d'agriculteurs ont le droit d'acheter du fourrage hors zone pour nourrir leurs vaches dont le lait deviendra fromage de Comté. 

Par S.C avec Emmanuel Rivallain

C'est une mesure exceptionnelle qui s'applique à la filière comté depuis le mois d'août 2018 et jusqu'en avril 2019. 

Les agriculteurs victimes de la sécheresse peuvent augmenter leur part de foin venue d'autres départements. Cette part est plafonnée à 70% en temps normal. Sur demande du comité interprofessionnel du Comté, l'INAO l'institut national des appellations d'origine contrôlée a descendu cette part à 50%. 
 
Comté : une dérogation sur le fourrage des producteurs de lait à Comté
C'est une mesure exceptionnelle qui s'applique à la filière Comté depouis quelques semaines. Les agriculteurs victimes de la sécheresse peuvent augmenter leur part de foin venue d'autres départements. Un aménagement des règles qui permet de passer ce moment de crise. Avec Isabelle Dauphin Agricultrice Christophe Dauphin Agriculteur Claude Henriot Agriculteur Reportage E.Rivallain, JL Saintain.


Ce sont surtout les agriculteurs de la basse vallée du Doubs qui ont souffert de la sécheresse. Il n'est quasi pas tombé de pluie entre mi juin et le mois de novembre dans ce secteur. Chez certains agriculteurs, la baisse de production de lait est palpable. -20% chez Christophe Dauphin, agriculteur à Lomont-sur-Crête. Il a du acheter du fourrage dans les départements voisins de Haute-Saône et en Haute-Marne.

Cet agriculture espère désormais un hiver court, et un printemps précoce pour pouvoir dans la prochains mois se fournir au maximum en fourrage en zone Comté. 

Sur les 2600 producteurs de lait à Comté, une soixantaine seulement ont eu recours à un apport supplémentaire de fourrage extérieur. La filière avait déjà obtenu un aménagement du cahier des charges en 2003 et 2007.
 

Sur le même sujet

Côte-d'Or : le ministre de l'Agriculture ouvre le dialogue

Les + Lus