"La crise, ce n'est pas pour tout le monde" : 66,7 millions d'euros, la rémunération de Carlos Tavares, le PDG de Stellantis, fait débat

Publié le

Un cabinet de conseil rend publique la rémunération des grands dirigeants d'entreprises françaises. Carlos Tavares, le PDG de Stellantis, né de la fusion des groupes PSA et Fiat-Chrysler, arrive en tête de ce classement, avec plus de 60 millions d'euros annuels. De quoi faire réagir au sein des usines de Franche-Comté, à Sochaux comme à Vesoul.

C'est une performance dont on ne sait si Carlos Tavares se vantera.

Le patron du groupe automobile Stellantis est le mieux payé de tous les dirigeants du CAC 40, le principal indice de la Bourse de Paris.

Le cabinet de conseil aux actionnaires Proxinvest a estimé à 66,7 millions d'euros la rémunération du chef d'entreprise portugais. Carlos Tavares devance dans ce classement Bernard Charlès, le directeur général de Dassault Systèmes (44,1 M€) et Daniel Julien, Président Directeur Général de Teleperformance (19,6 M€).

Un bonus de 7,5 millions

D'après Proxinvest, la rémunération de Carlos Tavarès se décompose ainsi:

  • 1 986 290€ de salaire de base
  • 7 516 000€ de bonus annuel
  • 32 144 190€ de quatre plans de rémunération en actions
  • 25 000 000€ du plan de rémunération à long terme en cash 
  • 4038€ d'avantages en nature 

D'après le groupe Stellantis, la rémunération de Carlos Tavares n'est "que" de 19 153 507 €. Proxinvest précise que "la principale différence porte sur la valorisation des plans d’actions gratuites", non pris en compte par le groupe.

La société a mis en place différents instruments de rémunération long terme dont certains ne sont pas assujettis à des conditions de performance, à l’image des pratiques des sociétés américaines.

Cabinet Proxinvest

Proxinvest avait d'ailleurs déconseillé aux actionnaires de valider ce montant de rémunération lors de l'assemblée générale de Stellantis en avril 2022. La résolution avait été rejetée, mais la société étant de droit néerlandais et non français, le vote des actionnaires n'a eu aucun impact.

Le rapport de Proxinvest note par ailleurs que "c'est la première fois depuis 15 ans qu'une société présente une rémunération totale supérieure à 50 millions d'euros".

La crise, ce n'est pas pour tout le monde.

Jérôme Boussard, secrétaire général CGT PSA à Sochaux

Sans surprise, l'annonce de la rémunération record du grand patron fait grincer quelques dents sur les chaînes de montage. "Un salarié comme les autres, vraiment ?", lâche dans un sourire le secrétaire général de la CGT à Sochaux (Doubs), Jérôme Boussard. On se doutait qu'il allait se sucrer, maintenant puisqu'il y a de l'argent, on demande au minimum 400 euros pour tous".

Car la publicité du montant de la rémunération de Carlos Tavares tombe à point nommé pour les syndicats, conviés par leur direction le 1er décembre pour les NAO, ces négociations annuelles obligatoires où il sera forcément beaucoup question des salaires.

"Il faudra au moins couvrir l'inflation", prévient Jean-Paul Guy, délégué CFTC sur le site de Vesoul, pour qui "c'est bien sûr choquant d'avoir des rémunérations à cette hauteur".

Il fait le taf pour maintenir l'entreprise à flot (...) On n'a jamais touché autant d'intéressement-participation.

Eric Peultier, secrétaire général FO chez Stellantis Sochaux

Eric Peultier, secrétaire général Force ouvrière Métaux chez Stellantis Sochaux, veut retenir que "la politique industrielle de Carlos Tavares marche, il fait le taf pour maintenir l'entreprise à flot". D'ailleurs, "on n'a jamais autant touché d'intéressement-participation", reconnaît le délégué FO. 

Reste que comme ses collègues représentants syndicaux, il revendique "une meilleure répartition de ce qui rentre dans la société"

Stellantis n'est pas la seule société à avoir augmenté nettement son patron. Proxinvest note que la rémunération totale moyenne des patrons de l'indice CAC 40 a augmenté de 52%, du jamais-vu depuis quinze ans.

C'est aussi "la première fois en huit ans que la rémunération moyenne des dirigeants du CAC 40 représente plus de 100 fois la rémunération moyenne des salariés", soit 369 fois le SMIC en base 39 heures, toujours selon le rapport de Proxinvest.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité