Ligue 2 : Sochaux veut enchaîner sur la pelouse du leader, le Paris FC

Sochaux poursuit son marathon de trois matches en une semaine. Après avoir renoué avec le succès ce week-end face au Havre (4-0), les Jaune et Bleu se déplacent mardi à Charléty avec l’objectif de faire tomber le leader parisien. 
Gaetan Weissbeck et les joueurs sochaliens face au Havre
Gaetan Weissbeck et les joueurs sochaliens face au Havre
Un déplacement périlleux attend les Jaune et Bleu ce mardi 1er décembre en ouverture de la 13e journée de Domino’s Ligue 2. Les hommes d’Omar Daf se déplacent sur la pelouse du Paris FC, leader du championnat (26 points), plus que jamais favori pour  retrouver l’élite. Une opposition de taille qui n’entrave pas les ambitions du coach sochalien. 

Sochaux revient de loin

"Quand on est compétiteur, on joue tous les matches pour les gagner. En plus, nous sommes psychologiquement dans une bonne position après notre succès" a expliqué Omar Daf ce lundi en conférence de presse. Il faut dire que les Lionceaux restent sur une prestation des plus abouties, ce week-end face au Havre. Une large victoire (4-0) et un collectif retrouvé qui ne doivent cependant pas faire oublier la mauvaise passe de laquelle les coéquipiers de Chris Bédia - double buteur ce samedi - viennent de se sortir. 

"Ca va changer"

C’est bien simple. Avant leur succès acquis ce week-end à domicile, les Doubistes n’avaient plus gagné depuis le 3 octobre dernier, et un succès arraché dans les derniers instants face à Chambly (3-2). Amiens et Niort étaient ensuite passés par là (défaites 0-2 et 3-4), avant que le match à Châteauroux (2-1) ne déclenche une mini-crise en interne. Une défaite - avec deux buts encaissés dans les trois dernières minutes  - aux allures de faute professionnelle pour Samuel Laurent : "On voit de mieux en mieux où sont les problèmes, les failles et les faiblesses. Ce qui ne va pas doit changer, et croyez-moi, ça va changer" écrivait le directeur général du club sur sa page Facebook. 
Dix jours plus tard Sochaux a donc relevé la tête, en bon élève. L’état d’esprit affiché ce week-end à Bonal coïncide davantage avec celui auquel les hommes d’Omar Daf nous avaient habitué en début de saison. 
Invaincus jusqu’à la 8e journée, les Jaune et Bleu s’étaient même mis à y croire. Jusqu’à revoir leurs ambitions à la hausse ? Peut-être pas. Le directeur Thomas Deniaud continue de marteler que l’objectif est de terminer la saison entre la 5e et 10e place. Les joueurs eux, veulent surtout retrouver leur dynamique. 

Retrouver une dynamique positive

"Solidité défensive et offensive. Efficacité. Tout y était samedi. Ça va nous faire du bien. Mardi est un match important (…) Nous sommes capables de beaucoup de choses mais il nous manque parfois de petites choses" a justement analysé le défenseur sochalien ce lundi. De petites choses, c’est souvent ce qui séparent les équipes qui jouent le haut de tableau cette saison en Ligue 2. 

Devant, Paris a creusé l’écart sur Grenoble (+4 points), alors que seulement cinq points séparent le dauphin de Dunkerque, dixième. Sochaux fait partie de ce groupe de poursuivants qui se battra pour une place en barrages. "En L2 tout le monde peut battre tout le monde. C’est du 50/50 à chaque match" a souligné Omar Daf. 
 

Mardi, le coach sochalien pourra compter sur son capitaine Gaetan Weissbeck, meilleur buteur du club cette saison (7 buts) alors que le milieu de terrain Younès Kaabouni pourrait débuter après sa belle prestation de samedi. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc sochaux-montbeliard football sport