Allenjoie (Doubs) : l’équipementier automobile Faurecia construit une nouvelle usine, un bâtiment "zéro carbone"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Courageot avec Marion Russell

Dans le Doubs, la zone industrielle de Technoland 2 dans le pays de Montbéliard est en plein chantier. Faurecia va y produire ses pots d’échappement et sans doute à terme des réservoirs à hydrogène pour l’industrie automobile.

Le bâtiment de 22.000 m2 commence à prendre forme, une première partie du chantier, 10% de la surface seront livrés fin mai pour accueillir les premières machines. Mais la livraison finale n’interviendra qu’en novembre 2021.


Sur cette zone, la société d’économie mixte a investi plus de 30 millions d’euros. Faurecia sera locataire du bâtiment pour 25 ans. Le site va accueillir l’activité échappements transférée en partie de l’usine voisine de Faurecia à Beaulieu Mandeure. Près de 500 ouvriers y travailleront 24h sur 24 explique Didier Klein, PDG de SEM PMIE. 600 emplois au total intégreront bientôt cette usine flambant neuve située à quelques minutes de l'usine de Stellantis Sochaux.

Un bâtiment à zéro émission carbone, un investissement de 300 millions d’euros pour Faurecia


La nouvelle usine de Faurecia sera la première en France à obtenir la certification BREAM excellence, un label utilisé au niveau européen. “De par sa conception, jusqu’à son éventuelle réutilisation, ce bâtiment intègre des matériaux bio sourcés dont l’empreinte environnementale et écologique est minimum afin que nous puissions atteindre une émission zéro carbone” précise Baptiste Vautherin, président de BEJ SAS, la société chargée de la construction. Les matériaux utilisés sont une charpente bois, une structure béton, du lamellé collé, de l’acier, du verre. 95% du chantier a été réalisé avec des entreprises locales de Bourgogne-Franche-Comté.


Cela faisait 16 ans que Faurecia n’avait pas construit de nouvelle usine. Faurecia, dont le centre de recherche de Bavans travaille sur l’hydrogène, pourrait y produire également les réservoirs des futurs véhicules à hydrogène.